La Présidente du FMI exhorte l’Afrique à mieux contrôler sa dette

Dakar (© 2019 Afriquinfos)- En poste depuis le 1er octobre dernier, Kristalina Georgieva, Directrice Générale du Fonds Monétaire international (FMI), a effectué son premier voyage en Afrique ce lundi 02 décembre. A Dakar, où elle s’est rendue, la dirigeante a notamment participé à un débat portant sur l’endettement des Etats africains.

Avec à ses côtés les Présidents Ivoiriens et Sénégalais, Alassane Ouattara et Macky Sall et le Président du Cercle des Economistes, Jean-Hervé Lorenzi, Kristalina Georgieva, la nouvelle patronne du FMI s’est en premier lieu, réjoui des importants progrès effectués par l’Afrique ces dernières et qui ont fait reculer la pauvreté. Elle loue également le potentiel du continent qui selon elle, doit être l’endroit rêvée pour les investisseurs du monde entier. Mme Georgieva ajoute que c’est le manque d’informations qui fait encore percevoir l’Afrique une terre d’investissements risqués.  

Pour financer son développement, l’Afrique doit emprunter de manière raisonnable, insiste-t-elle. « Emprunter a du sens si c’est fait de manière raisonnable, si cela finance des projets stimulant la productivité et améliorant les conditions de vie », comme la construction de routes, d’écoles, d’hôpitaux, a-t-elle déclaré. La cheffe du FMI invite toutefois les Etats africains à la prudence.  « Il faut dire clairement que, si emprunter n’est pas un mal en soi quand cela sert le bon propos, les pays ne peuvent pas atteindre les objectifs de développement durable à coups d’emprunts », a-t-elle dit.

Il faudra  pour cela, renforcer la gestion de la dette publique, optimiser les dépenses d’investissements, générer plus de revenus. Ce n’est qu’à ce prix que l’Afrique pourra concilier développement durable et dette soutenable.

Boniface T.

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés