La CEDEAO préconise une réouverture synchronisée des frontières début juillet

Abuja (© 2020 Afriquinfos)- A l’issue d’une réunion par visioconférence du comité ministériel de coordination des Transports, de la Logistique et du Commerce de la sous-région qui a pris fin jeudi le 18 juin, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) a décidé de la date d’ouverture des frontières de ses différents Etats membres qui prendra effet à compter du 1er juillet 2020.  

Selon recommandations de cette rencontre virtuelle, les mesures restrictives relatives aux transports terrestres entre les Etats membres de la CEDEAO doivent prendre fin au plus tard le   juillet 2020. Aussi dès le 1er juillet, démarrera leur levée progressive. Les ministres ont recommandé une ouverture progressive et coordonnée des frontières terrestres et des aéroports des États membres de la CEDEAO sur la base des données sanitaires sur l’évolution de la pandémie et ont appelé les gouvernements à prendre les mesures fiscales appropriées pour soutenir la mise en œuvre effective des lignes directrices.

Selon le rapport de la réunion, l’ouverture des frontières doit être articulée sur les Lignes directrices proposées pour l’atténuation des risques sanitaires et l’harmonisation et la facilitation du commerce et des transports transfrontaliers dans l’espace CEDEAO dans le cadre de la lutte contre le COVID -19 pandémie, équivalant à une ouverture coordonnée et progressive des frontières aériennes, terrestres et maritimes. La fermeture depuis trois mois des frontières dans l’espace, a eu des répercussions sur l’économie de toute la région. Il urge donc que « la vie reprenne » au niveau des différentes frontières  selon les Ministres.

En se basant sur un examen de l’évolution de la pandémie de COVID-19 dans les États membres respectifs, une troisième phase d’ouverture des frontières aériennes et terrestres à d’autres pays avec des niveaux faibles et contrôlés (selon les classifications de l’OMS) de taux de contamination par COVID-19 sera poursuivie.

Les ministres ont en outre appelé à un échange précis d’informations sur les mesures d’ouverture entre les États membres dans un esprit de solidarité, d’autosuffisance collective et de coopération interétatique par le biais de consultations bilatérales et multilatérales. Ils ont également appelé à la nécessité d’assurer un dédouanement rapide et plus sûr des marchandises en transit aux frontières et de minimiser les contacts physiques dans les douanes, les transactions commerciales transfrontalières grâce au déploiement rapide du nouveau système de gestion des marchandises et du transit interconnecté de la CEDEAO, communément appelé SIGMAT.

Ils ont également exhorté la fourniture de ces informations aux acteurs du secteur privé, à savoir les compagnies maritimes, les compagnies aériennes, les transporteurs et commerçants transfrontaliers, les médias et la société civile, tout en assurant une étroite collaboration aux frontières entre les agences de contrôle pour la mise en place d’arrangements pour contrôler les voyageurs concernant le COVID. 19.

Par ailleurs, en partenariat avec HEC Paris, le Centre Ouest-Africain de formation et d’Etudes bancaires (COFED) de la BCEAO, annoncé en lançant ce jeudi une série de webinaires, annoncé une plan de sauvetage du secteur bancaire du secteur bancaire des pays de l’UEMOA.  Il s’agira d’aider les établissements de crédit à avoir des conditions de refinancement et des dispositifs réglementaires applicables.

Boniface T.

Ces articles devraient vous intéresser :

Guinée/La communauté internationale décidée à mettre la pression sur Condé, la CEDEAO pas prête (Opp...
La société civile s’oppose contre l’injection d’un montant milliard de dollars promis par la CEDEAO ...
La CEDEAO et de la CEEAC vont adopter une déclaration commune sur la sécurité
Sommet Cedeao-Ceeac : La Déclaration sur la paix et la sécurité adoptée à Lomé
La CEDEAO dément son approbation du Covid-Organics prisé ailleurs en Afrique
Santé : Les pays de la CEDEAO s’arment contre la propagation du COVID-19
La CEDEAO s'inquiète de l'insécurité alimentaire pouvant frapper 17 millions de personnes dans le Sa...
Mali: l'opposition "exige plus que jamais" la démission du président Keïta
Lancement prochain de l'ECO dans la CEDEAO/Quelques apriorismes levés ici et là
La CEDEAO appelle à une approche multipartite pour le développement et la gouvernance d’Internet dan...
Feuille de route de la CEDEAO pour contrer le mariage des enfants dans la région
Crise de la CEDEAO : après George Weah, Kako Nubukpo propose des solutions médianes
Après la fermeture unilatérale de ses frontières, Abuja agite la menace d'une dislocation de la CEDE...
Alassane Ouattara réitère le soutien de la Côte d’Ivoire pour l’adhésion du Maroc à la CEDEAO
Crise en Guinée-Bissau: la CEDEAO reçoit le soutien de l'ONU et de l'Union africaine
Guinée-Bissau : Chantier d'une nouvelle Constitution lancée sur recommandation de la CEDEAO
Un plan d’urgence proposé par le conseil de médiation pour faire face à l’insécurité dans l’espace C...
Mali : la junte prévoit une transition militaire de trois ans
Covid-19: Ingrédients de la résilience de la CEDEAO selon le Président Issoufou 
Vers la création d’une task force permanente de l’UA contre les épidémies ?
Ticad 7 : Le président Mahamadou plaide pour une coopération renforcée entre le Japon et les pays de...
Les questions sécuritaires au cœur d’une rencontre à Lomé entre des experts de la Cedeao et de la Ce...
COP 25 : La Cedeao veut « AGIR ENSEMBLE » pour la mise en œuvre de l’accord de paris
Election présidentielle au Togo : La CEDEAO déploie soixante observateurs

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés