La 2e édition du Symposium international sur la recherche cacaoyère connait une participation active de la Côte d’Ivoire

Montpellier (© 2022 Afriquinfos)- La ville française de Montpellier est devenue pendant 72 heures, la Mecque des pays producteurs et exportateurs de Cacao. Il s’y tient du 05 au 7 décembre, la 2ème édition du Symposium International sur la Recherche Cacaoyère sous l’égide de l’Organisation Internationale du Cacao (ICCO). La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de Cacao est évidemment aux premières loges de ce rendez-vous des professionnels du secteur.

Avec 2 millions de tonnes par an, la Côte d’Ivoire est le premier producteur de fèves de cacao, soit 45% de la production mondiale. Sa participation à la deuxième édition du Symposium International sur la Recherche Cacaoyère était donc inévitable. Du 5 au 7 décembre à l’initiative de l’Organisation Internationale du Cacao (ICCO), les pays importateurs et exportateurs de Cacao débattront autour du thème ‘’  » les Innovations à l’appui du développement du marché et de la promotion de la cacao culture durable pour améliorer les revenus des exploitants ».

C’est un secret de polichinelle que les petits exploitants sont les parents pauvres de la commercialisation du cacao. En guise d’exemple, en Côte d’Ivoire, acheté au prix bord champ de 850 F/kg (1,39 USD), soit 850 000 F/tonne (1387 USD) aux planteurs, le cacao se négocie à ce jour à 2 552 USD/la tonne sur le marché international. Une situation déplorable, que les producteurs souhaitent voir s’améliorer. « Si le kilogramme de beurre de cacao fait 7000 FCFA (11,50 USD) et on paie le cacao à moins de 1000 FCFA (1,64 USD), on ne peut pas se réjouir. Aujourd’hui notre souhait, c’est qu’on paie notre cacao à un prix raisonnable», recommande Amani Yao, un producteur dans la région de Soubré (Sud-Ouest).

La délégation Ivoirienne est conduite par l’Ambassadeur Aly Touré, le Représentant Permanent de la Côte d’Ivoire à Londres, par ailleurs Porte-Parole des Pays Producteurs de l’ICCO. L’organisation est en effet constituée de 24 pays exportateurs et 29 pays importateurs de cacao, qui représentent la quasi-totalité des participants de cette filière.

Outre les échanges sur l’amélioration des conditions de rémunération des petits producteurs, ces assises de Montpellier seront consacrées à la 37ème session Extraordinaire du Conseil de l’Organisation Internationale du Cacao présidé par le Camerounais Narcisse Olinda.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés