Elections générales 2020 au Niger : début des dépouillements dans l’attente des premiers résultats

Niamey (© 2020 Afriquinfos)- Les élections générales, présidentielles couplées aux législatives se sont tenues au Niger ce dimanche 27 décembre «normalement et sans incidents majeurs», comme l’ont indiqué les différentes Missions d’observation déployées dans le pays. Les opérations de dépouillement ont aussitôt démarré, conformément au chronogramme de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante).  

Quelque 7.446.556 électeurs répartis dans 25.978 bureaux de vote à travers le pays le plus vaste d’Afrique occidentale étaient appelés aux urnes ce dimanche pour les premières élections générales qui marqueront la première alternance démocratique que connaîtra le Niger depuis son accession à l’indépendance. Ils avaient le choix entre 28 candidats s’affrontant dans le cadre de l’élection présidentielle.

Parmi ces derniers, certains font office de favoris. On peut citer celui du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-TARAYYA, au pouvoir) Mohamed Bazoum, Mahamane Ousmane, investi par le Renouveau démocratique et républicain (RDR Tchanji, opposition) et soutenu par le principal opposant, Hama Amadou, Seini Oumarou du Mouvement national pour la société de développement (MNSD, majorité au pouvoir) et Albadé Abouba du Mouvement patriotique pour la République (MPR-Jamhuriya, également de la majorité au pouvoir). S’agissant des législatives, 84 listes sont en compétition pour les 166 sièges à l’Assemblée nationale, à l’exception des 5 sièges de la diaspora qui sont à pourvoir plus tard.

Un double scrutin qui s’est déroulé dans un climat apaisé comme l’ont attesté différentes missions d’observation, notamment celle de la CEDEAO conduite par l’ancien vice-président nigérian Namadi Sambo. Après une série de visites dans des bureaux de vote dans la capitale nigérienne, l’émissaire de l’organisation sous-régionale a marqué son satisfecit. «Nous avons effectivement visité deux lieux, et nous avons été impressionnés par ce que nous avons vu. Tout était en place, les choses se déroulaient normalement», a confié M. Sambo.

“Nous gardons l’espoir que ces élections se tiennent dans des conditions apaisées et qu’elles soient conclues de résultats satisfaisants”, a-t-il ensuite souhaité. L’émissaire de la CEDEAO s’est dit impressionné par «la présence des représentants de partis politiques (délégués, ndlr), qui ont eu des endroits aménagés pour assister et témoigner directement de ce qui se passe dans le bureau de vote», a encore témoigné l’ancien dirigeant nigérian.

Vérité des urnes pour un nouveau Niger

Place désormais aux résultats provisoires qui devraient commencer à tomber au compte-goutte courant la journée de ce lundi. L’exercice du comptage de voix réservé aux membres des bureaux de vote permettra de remplir, en présence des assesseurs et des délégués des partis politiques en compétition, ainsi que les observateurs présents, les Procès-Verbaux (PV), de les certifier et de les envoyer à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) qui proclame les résultats provisoires définitifs.

Comme l’exige le Code électoral, «le dépouillement suit immédiatement la clôture du scrutin. Il est conduit sans désemparer jusqu’à son achèvement complet. Les opérations de dépouillement s’effectuent publiquement sous la surveillance du président du bureau de vote. Elles ont lieu obligatoirement dans le bureau de vote». L’urne est ouverte et les bulletins uniques comptés devant tous les membres du bureau, les délégués, les observateurs et les électeurs présents.

Une fois les décomptes terminés, les résultats ainsi compilés par bureau de vote sont transmis par système de remontée mis en place par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Ces résultats provisoires sont transmis, dans un délai de cinq (5) jours à compter de la proclamation des résultats provisoires, à la Cour constitutionnelle pour validation et proclamation des résultats définitifs.

La Cour proclame les résultats définitifs des scrutins présidentiels. Cette proclamation se fait dans les vingt-huit (28) jours de la réception des résultats globaux provisoires accompagnés des procès-verbaux transmis par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Et pour les scrutins législatifs, elle se fera dans les trente (30) jours de la réception des résultats globaux provisoires accompagnés des procès-verbaux transmis par la Commission électorale nationale indépendante.

Les Nigériens devront donc patienter quelques jours pour connaitre leurs nouveaux Président et représentants à l’Assemblée nationale.

 

Boniface T.

 

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés