Culture : la Fondation Pax Africana rend hommage à l`écrivain Yambo Ouologuem

Lomé (© Afriquinfos 2018)-La Fondation Pax Africana et la 11e édition du Festival Filbleu ont rendu un vibrant hommage à l`écrivain et enseignant malien Yambo Ouologuem, ce lundi 10 mars lors d’une cérémonie qui s’est déroulée sur le campus universitaire de Lomé.

Spécialiste du roman historique et du pamphlet, Yambo OUOLOGUEM est décédé le 14 octobre 2017, à 77 ans, dans son pays natal à Sévaré (en pays dogon, au Mali).

Peu connu du grand public africain, Yambo OUOLOGUEM fut l’auteur du roman «Le Devoir de violence», publié aux Editions «Le Seuil» en 1968. Un ouvrage étincelant qui lui a valu «le Prix Renaudot» la même année. Il devint ainsi le premier Africain à se voir attribuer une telle distinction. Même si une vaste polémique littéraire sur fond d’accusation de plagiat conduira à lui retirer ce prix, Yambo OUOLOGUEM, digne fils d’Afrique, demeure incontestablement l’un des précurseurs du renouveau de l’écriture romanesque africaine.

Parmi ce public diversifié qui  prenait part à cette cérémonie d’hommage se trouvaient divers auteurs, universitaires et autres passionnés des Arts a pu parcourir, critiquer et apprécier à leur juste valeur l’auteur.

Auteur africain d’une rare fécondité en écriture française, Yambo OUOLOGUEM a lègué un héritage littéraire qui devrait être réhabilité dans l’histoire de la littérature sur le continent noir.

Il faut souligner que Yambo OUOLOGUEM méritait bien cet honneur pour avoir été victime des assauts prédateurs de l’Histoire et d’une énorme et inacceptable injustice.

Innocente Nice

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés