Crue du fleuve Niger : 42 morts enregistrés et près de 9000 sinistrés à cause des inondations

Niamey (© 2019 Afriquinfos) Les eaux du Fleuve Niger n’avaient plus atteint un tel niveau depuis sept (7) ans. Conséquence des inondations qui ont causé des dégâts à travers le pays.   Lundi dernier, lors d’une conférence de presse, le ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, M. Laouan Magagi, a fait le point sur la situation de ces intempéries au niveau national.

Aucune partie du Niger n’est épargnée par les inondations selon M. Laouan Magagi. Outre les grandes villes du pays, les gros villages sont également touchés par la montée des eaux et ses effets dévastateurs. Faisant le bilan des sinistres région par région, Le Ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, indique qu’à Maradi, 1.666 ménages totalisant 17.534 personnes sont victimes des eaux. Celle de Zinder a enregistré 1.687 ménages avec un total de 14.036 personnes sinistrées ; Agadez 2.051 ménages totalisant 12.897 personnes ; Dosso 1.370 avec 11.231 victimes ; Tillabéry 770 ménages totalisant 5.766 personnes sinistrées ; Niamey 421 ménages pour 2.947 victimes ; Diffa 406 ménages avec 2.842 personnes sinistrées et enfin la région de Tahoua, où il a été enregistré 253 ménages totalisant 2.128 sinistrés.

De manière globale, à la date du 2 septembre, ce sont à travers le pays, 8.624 ménages sinistrés, 69.381 personnes victimes, 42 décès, 5.497 maisons effondrées, et 829 animaux morts.  A la même période en 2018, si le bilan humain était moins lourd avec 40 décès, les dégâts étaient nettement plus importants avec 19.310 ménages sinistrés, 142.715 personnes sinistrées, et 8.943 maisons effondrées.

Informant de l’imminence d’une autre crue et que le niveau de la crue du fleuve Niger a atteint sa cote d’alerte rouge qui est de 620 cm le 30 août dernier, Un niveau jamais atteint depuis 7 ans, le ministre Magagi invite les populations riveraines et les autorités locales des régions de Tillabéry, de Niamey et de Dosso, à plus de vigilance et de prudence. Le Ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes s’est en outre félicité de l’implication de tous les acteurs (populations, autorités locales, partenaires techniques et comités gouvernementaux) qui a permis de contenir la crue. Laouan Magagi souhaite que cette mobilisation soit maintenue afin de venir en aide aux population sinistrées. Pour l’heure seulement 30% des besoins ont été couverts.

Boniface T.

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés