Crise en Guinée-Bissau: la CEDEAO reçoit le soutien de l’ONU et de l’Union africaine

Lomé (© 2019 Afriquinfos)- Force est de constater que malgré l’ultimatum donné par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) pour mettre fin à des mois de crise en Guinée Bissau, en organisant les élections prévues pour se tenir le 24 novembre prochain,  le président de la Guinée-Bissau José Mario Vaz a démis le gouvernement censé préparer l’élection présidentielle qui doit avoir lieu.

Alors que l’institution ouest africaine chargeait le gouvernement en cours de formation, de préparer la présidentielle et de diriger jusque-là les affaires du pays, le gouvernement-ci dirigé par Aristides Gomes, a été congédié lundi soir avec effet immédiat lundi soir par le président Vaz qui a nommé un nouveau chef de gouvernement en la personne de Faustino Imbali.

Mais M. Gomes a refusé de se soumettre, la Guinée-Bissau se retrouvant de fait avec deux Premiers ministres. Le mandat de M. Vaz lui-même a expiré en juin, mais la Cédéao a accepté qu’il reste à son poste jusqu’à la présidentielle.

La communauté internationale inquiète du risque d’instabilité

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres suit la situation « avec inquiétude », ont dit ses services. « Il appelle toutes les parties prenantes à se conformer aux décisions de la Cédéao » sur la gouvernance du pays jusqu’à la présidentielle.

Les évènements devaient être discutés mercredi soir lors d’une réunion à huis clos du Conseil de sécurité de l’ONU à New York.

L’Union africaine a quant à elle, dans un communiqué, apporté son « soutien total » à la position exprimée mardi par la Cédéao.

Cette dernière avait déclaré « illégal » le décret mettant fin au gouvernement Gomes, avait exprimé « tout son soutien » à ce dernier, et brandi la menace de sanctions contre quiconque entraverait le processus menant au scrutin du 24 novembre.

La campagne doit s’ouvrir officiellement samedi alors que la tenue de l’élection reste incertaine.

Candidat à sa propre succession,  le président Vaz a assuré mardi que la présidentielle aurait bien lieu le 24 novembre. Depuis son indépendance conquise de haute lutte en 1974, l’ancienne colonie portugaise est allée de putsch en tentatives de coups d’Etat et d’un gouvernement à l’autre.

I.N.

Ces articles devraient vous intéresser :

Barrage du Nil : à l'ONU, soutiens à l'UA pour régler la crise
Bissau: l'ONU prolonge une dernière fois sa mission et appelle au dialogue politique
La Ghanéenne Hanna Serwaa Tetteh future envoyée spéciale de l'ONU en Libye?
Direction de l'OMC : la CEDEAO appuie la candidature d'Okonjo-Iweala et mobilise l'Afrique pour sa c...
Diplomatie internationale: Le Kenya, bientôt membre non permanent du CS de l'ONU?
L’UA et l’ONU travaillent à réduire la pauvreté et la faim en Afrique
Report des élections en Guinée : la CEDEAO et l’UA saluent la décision
Libye: L'UE appelle à un cessez-le-feu et soutient l'émissaire de l'ONU
Covid-19 : Il faut s'attendre à vivre avec le virus pour un moment dans le monde (ONU)
Seulement 16 femmes sur 192 orateurs à l’Assemblée générale de l’ONU
Libye : l'ONU dénonce une escalade et des "actes de représailles"
'Affaire G. Floyd': Obama, Michaëlle Jean, Amina Mohammed, l'UA se joignent au flot des dénonciation...
Libye : Moscou vole au secours de Haftar, Ndjaména réclame l'apaisement 
La CEDEAO s'inquiète de l'insécurité alimentaire pouvant frapper 17 millions de personnes dans le Sa...
Mali: l'opposition "exige plus que jamais" la démission du président Keïta
Sommet Cedeao-Ceeac : La Déclaration sur la paix et la sécurité adoptée à Lomé
Vers la création d’une task force permanente de l’UA contre les épidémies ?
Après le report des élections, une mission de la CEDEAO et de l’OIF à Conakry
Santé : Les pays de la CEDEAO s’arment contre la propagation du COVID-19
Un appel fort de l’Union Africaine pour la promotion de la paix
Loi sur les libertés publiques au Togo : le politologue Mohammed Madi Djabakate salue la position de...
Paix et la sécurité en Afrique : L'UA et l'ONU s'engagent à intensifier leur partenariat
Alassane Ouattara réitère le soutien de la Côte d’Ivoire pour l’adhésion du Maroc à la CEDEAO
La CEDEAO préconise une réouverture synchronisée des frontières début juillet

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés