Côte d’Ivoire/Référendum: ADO a enfin sa 3ème République !

ABIDJAN (Afriquinfos 2016) – Comme programmé, le OUI l’a emporté en Côte d’Ivoire, à la faveur du referendum du 30 octobre 2016.

Le « Oui » à la nouvelle Constitution ivoirienne a obtenu 93,42% des suffrages au référendum boycotté par l’opposition et la participation est de 42,42%. Des informations annoncées mardi soir par le Président de la CEI (Commission électorale indépendante), Youssouf Bakayoko.

Décompte du OUI programmé

Au total, ce sont 31 régions qui ont été dépouillées. La grande inconnue de ce vote demeurait jusqu’à ce mardi soir le taux de participation. L’appel au boycott lancé par l’opposition regroupé au sein du Front du refus a eu des incidences sur le déroulement du vote émaillé de scènes de violences et de saccages de certains bureaux de vote.

«C’est triste. Je déplore qu’il y ait eu ces violences parce que ce sont des zones où le FPI (NDRL, Front populaire ivoirien, parti de Laurent Gbagbo, ancien chef de l’Etat) évolue. Ce sont des zones, en toute objectivité, qui sont favorables pour une partie au FPI. Donc, je pense que c’est une expression démocratique. J’aurais souhaité que l’opposition soit plus claire dans sa position et qu’elle aille aux élections, et qu’elle puisse exprimer sa position à travers le vote, au lieu de s’engager dans la voie de la violence», a regretté ouvertement Adama Bictogo porte-parole du RDR, le parti d’Alassane Ouattara.

«Les Ivoiriens sont obligés d’avoir recours au boycott et de ne pas aller voter ou de casser, c’est bien parce qu’ils n’ont pas confiance. Une Constitution censée régir la vie de la Nation sur les décennies à venir, cela ne s’impose pas. Cela se négocie avec le peuple», a rétorqué  le député Bertin Konan Kouadio, dissident du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et opposé au projet de nouvelle Constitution.

De son côté, le président Alassane Ouattara  avait semblé relativiser sur le taux de participation. «On peut voter OUI ou on peut voter NON. Donc, on n’a pas besoin d’aller casser, d’aller mettre des barricades. Vous savez, il y a près de 16.000 bureaux de vote. Quand il y a trois ou quatre endroits où il y a des difficultés, on ne peut pas en faire un souci», a-t-il minimisé. Même réaction de la part d’Adama Bictogo qui surfait sur le taux de participation au référendum français de 2000 qui était de 30%. Pour Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI) et de l’Alliance des forces démocratiques (AFD), une des coalitions de l’opposition, les ivoiriens ont infligé un «cinglant désaveu» au référendum.

«Approuvez-vous OUI ou NON le projet de Constitution proposé par le président de la République» ? Telle était la question à laquelle  6,3 millions d’électeurs ivoiriens devraient répondre le dimanche 30 octobre dernier. Les résultats de ce vote référendaire font passer la Côte d’Ivoire à la 3ème République.

 

SAMIR GEORGES & Anani  GALLEY

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés