Conseil mondial du café: L’Afrique de l’ouest aux manettes à partir de 2023 

Bogota (© 2022 Afriquinfos)- Le Togo, un pays d’Afrique de l’Ouest prendra les rênes du Conseil International du Café (OIC) en 2023. Le pays a en effet accéder à la vice-présidence de la principale organisation qui traite des questions de café lors de la 134ème session de l’OIC.

Réunis à Bogota en Colombie, les pays membres du Conseil International du Café, ont porté à l’unanimité le Togolais, Enselme Gouthon au poste de vice-président de l’organisation. L’OIC est la principale institution intergouvernementale qui traite des questions de café à l’échelle mondiale. Ses gouvernements membres représentent 98% de la production et plus de 67% de la consommation mondiale de café.

Vice-président, le pays d’Afrique de l’Ouest succèdera à l’Italie à la Présidence de l’organisation, en septembre 2023. Enselme Gouthon est notamment président de l’ACRAM (l’Agence des cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar (Acram) et Secrétaire exécutif du Comité de coordination pour les filières café et cacao du Togo (CCFCC).

A noter que cette élection intervient dans un contexte où la filière café se porte plutôt bien en Afrique. L’Ouganda et l’Ethiopie, les fers de lance du secteur sur le continent réalisent des chiffres records. En Ouganda, 1er producteur et 4ème mondial, l’année 2021/2022 a été historique pour la filière café. D’après l’Autorité ougandaise de développement de la fève (UCDA), le pays a engrangé des recettes de 862,3 millions $ grâce à la vente du produit sur le marché mondial. Le marché mondial se porte aussi bien, avec notamment 3200 tonnes de café vendues, contre 2 000 tonnes en 2021, en hausse de 60% en une année.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés