Cinq mois après sa libération, Khalifa Sall renoue avec le terrain politique

Dakar (© 2020 Afriquinfos)- Khalifa Sall reprend vie, politiquement parlant. Quelque peu discret depuis la grâce présidentielle qui l’a vu recouvrer la liberté en septembre 2019 après deux ans et demi de détention, l’ancien maire de Dakar renoue avec le terrain politique. Après avoir rendu visite à Abdoulaye Wade en décembre et à l’opposant Ousmane Sonko vendredi dernier, il était ce lundi au siège du Front de Résistance nationale (FRN), une coalition de formations politiques de l’opposition.

Khalifa Sall était ce lundi après-midi dans les locaux du Front de résistance nationale (FRN). Aux leaders de ces partis politiques de l’opposition, il a notamment fait cas de ses remerciements pour leur soutien pendant ces déboires judiciaires qui l’ont vu passer deux ans et demi derrière les barreaux. Il a également été question évidemment de politique et des prochaines élections : les locales à venir et les législatives prévues pour 2022.  Le programme était déjà le même quand il a rencontré fin décembre l’ancien président Abdoulaye Wade et le vendredi dernier, Ousmane Sonko.  

Tous ces leaders de l’opposition avaient en effet œuvré à la libération de Khalifa Sall. L’ancien maire de Dakar  avait été condamné pour « faux en écriture et escroquerie portant sur les deniers publics » dans l’affaire dite de la « caisse d’avance », portant sur la gestion de la mairie de Dakar, qu’il avait remportée en 2009 et 2014.

Il a été reconnu coupable du détournement d’environ 2,5 millions d’euros, prélevés entre 2011 et 2015 sur les caisses de la ville. Il nie ces accusations, arguant que les maires de Dakar ont toujours eu à leur disposition une somme destinée à leur action politique.

S.B.

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés