CEDEAO: Nouveau financement massif du bras financier de l’organisation pour plusieurs Etats

Lomé (© 2022 Afriquinfos)- Cinq Etats membres de la communauté ouest africaine, notamment le Burkina Faso, le Ghana, le Nigeria, le Sénégal et la Sierra Leone viennent de se voir approuver un financement d’un montant total de 250 millions de dollars.  Les fonds octroyés par le Conseil d’administration de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) serviront  à dynamiser les secteurs du pétrole et du gaz, de l’énergie, des infrastructures routières et de l’agriculture en Afrique de l’ouest de ces pays bénéficiaires.

S’exprimant lors de la 79e session du Conseil d’administration de la Banque qui vient de s’achever, le président du Conseil d’administration de la BIDC, M. George Agyekum Donkor a affirmé que ces décaissements s’inscrivent dans le cadre de l’intensification des efforts déployés par la BIDC pour investir dans des secteurs clés en vue de booster le redressement économique après la pandémie de COVID et d’atténuer les répercussions de la guerre russo-ukrainienne sur les pays membres de la CEDEAO.

M. Donkor a souligné que l’impact de la pandémie du COVID et la guerre actuelle entre la Russie et l’Ukraine ont mis à mal de nombreuses économies. Il a indiqué que les conditions actuelles du marché ont poussé les investisseurs à vouloir maximiser leurs investissements en Afrique subsaharienne, augmentant ainsi le coût du capital.

Selon le président de la BIDC, cette situation a entraîné un ralentissement de la croissance économique, des déficits généralisés de la balance des paiements, une dégradation des termes de l’échange, un épuisement des réserves internationales des banques centrales, des déficits budgétaires et une situation de surendettement. Par conséquent, M. Donkor a souligné la nécessité pour la BIDC, en tant que bras financier de la CEDEAO, de consolider son rôle d’intermédiation financière dans tous les secteurs clés dans les pays membres, afin de les aider à surmonter les difficultés économiques.

Présente à la session, la vice-présidente de la Commission de la CEDEAO, Damtien L. Tchintchibidja, a salué le remarquable impact que produisent les interventions de la BIDC dans la sous-région, et a assuré la Banque de l’engagement de la nouvelle équipe dirigeante de la Commission de la CEDEAO à collaborer avec la BIDC et la soutenir dans ses multiples activités, notamment dans le domaine de la mobilisation des ressources, pour œuvrer à la transformation des populations de la CEDEAO.

V.A.

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés