Autoroute Abidjan-Lagos: 15,6 milliards de dollars de coût, Secrétariat attendu à Abidjan

Abidjan (© 2022 Afriquinfos)- Le Secrétariat en charge de gérer le projet de l’Autoroute Abidjan – Lagos va s’installer à Abidjan, la capitale ivoirienne. La décision a été prise ce 2 novembre 2022 à l’occasion de la 3e édition de l’Africa investment forum (AIF), par les différents chefs d’Etat et de gouvernement ayant en partage cette route.

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, qui était présent à l’ouverture de ce forum qui se tient sur les bords de la lagune Ebrié, a soutenu qu’Abidjan qui abrite le siège de la Banque africaine de développement (BAD), principal financier du projet, est le lieu «naturel» pour accueillir ce secrétariat.

Cette infrastructure représente près de 75% des échanges de la CEDEAO et le secrétariat aura pour mission de faire le suivi de la mobilisation des ressources pour le projet en vue d’engager les chefs d’Etat qui s’attèleront à lever les facteurs bloquants à la réalisation de cet ouvrage. Elle  relie la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin et le Nigeria.

La construction de l’autoroute a pu mobiliser un investissement de15, 6 milliards de dollars (plus de 10.350 milliards Fcfa), d’après le président de la BAD, Akinwumi Adesina. Ce dernier  a fait savoir que «cette autoroute, qui assure 75% des échanges commerciaux en Afrique de l’Ouest, contribuera à stimuler la croissance, le commerce et les investissements dans toute la région».

Le secrétariat aura pour mission de faire le suivi de la mobilisation des ressources pour le projet de l’Autoroute Abidjan-Lagos. Et ce afin d’engager les chefs d’Etat qui s’attèleront à lever les facteurs bloquants à la réalisation de cet ouvrage qui facilitera la circulation des biens et des personnes dans la région ouest-africaine. Selon une note du Centre d’information et de communication gouvernementale de la Côte d’Ivoire, les études pour la mise en place de l’autoroute Abidjan-Lagos ont coûté 43 millions de dollars.

Ouvert ce 2 novembre à Abidjan, le Forum offre aux investisseurs privés «une plateforme fiable de transactions et d’investissements dans des projets bancables, ainsi qu’un cadre de discussion privilégié avec les pouvoirs publics, aux fins de mobiliser des capitaux pour investir dans les secteurs stratégiques» réunissant environ 1.500 participants, l’événement est placé cette année sous le thème «Renforcer la résilience économique grâce à des investissements durables». Il prendra fin ce vendredi 4 novembre.

V. A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés