Attaque à Kérémou : la thèse terrorise écartée par les autorités

Cotonou (© 2020 Afriquinfos)- Les autorités béninoises écartent la thèse terroriste suite à l’attaque dimanche d’un Commissariat de Police qui a coûté la vie à un policier dans la localité de Kérémou dans le nord du pays.

Kérémou, localité située à la frontière du Burkina Faso, a été la cible d’une attaque que les responsables sécurités du Bénin, ont indiqué ne pas être une attaque terroriste. Pourtant,  le modus operandi décrit et la description des assaillants y ressemble beaucoup.  A l’aube du dimanche, des individus lourdement armés à dos de motos ont attaqué le poste de police situé à la frontière entre le Bénin et le Burkina Faso et incendié les locaux et les motos qui s’y trouvaient. Bilan, un policier mort calciné, un autre grièvement blessé et des dégâts matériels.

Si dans un premier temps, la thèse de l’attaque a été évoquée, elle sera battue en brèche par les responsables sécuritaires du pays. Dans un communiqué le gouvernement indiquera qu’il s’agissait d’«agression lâche et odieuse d’une demi-douzaine de personnes à moto, armés de machettes et de fusil de chasse calibre 12». Une chasse à l’homme a été lancée pour mettre la main sur les assaillants.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés