Accélérer la reprise économique post-Covid-19 : les pistes de la BAD pour l’Afrique de l’Ouest

Abuja (© 2020 Afriquinfos)- Dans ses perspectives économiques régionales 2020, la Banque Africaine de Développement exhorte les pays d’Afrique de l’Ouest à miser sur leur jeunesse comme main-d’œuvre afin d’accélérer leur reprise économique après les pertes subies en raison de la pandémie de la Covid-19.

C’est au cours d’une conférence virtuelle tenue à Abuja que la BAD a rendu publiques ses «Perspectives économiques régionales pour l’Afrique de l’Ouest 2020». Ont notamment pris part à l’événement les ministres des Finances des pays de la zone ouest-africaine parmi lesquels Ken Ofori-Atta du Ghana qui a procédé au lancement officiel de cette conférence et son homologue nigérian, Zainab Shamsuna Ahmed.

Selon le document, «la forte croissance de la population jeune en Afrique de l’Ouest offre un réservoir de main-d’œuvre d’intérêt stratégique, qui peut être mis au service de l’emploi et de la croissance économique, malgré une pandémie de la Covid-19 qui dévaste le continent et l’économie mondiale». Aussi, l’institution bancaire, par la voix de sa Directrice générale pour l’Afrique de l’Ouest, Marie-Laure Akin-Olugbade, fait-elle savoir que «ce rapport avance des recommandations pour la mise en place de politiques permettant de faire face à cette diminution et de commencer à inverser les tendances actuelles», a-t-elle explicité.

Elle a également précisé que le taux de participation de la population active au marché du travail en Afrique de l’Ouest avait constamment diminué, passant de 64,2% en 2000 à 58,5% en 2019. Le rapport de la BAD fait en outre le constat de la baisse des taux de maintien scolaire, même si les taux de scolarisation ont nettement évolué depuis les années 2000 dans la région.

Des domaines spécifiques pourtant en forte demande sur le marché du travail comme les sciences, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques sont très peu étudiés par les jeunes en Afrique de l’Ouest. Le document met en lumière à cet effet les politiques nécessaires à mettre en œuvre pour améliorer les compétences permettant à la main-d’œuvre d’Afrique de l’Ouest d’être davantage performante.

Il s’agit, entre autres, d’accélérer les progrès en matière d’infrastructures numériques afin de répondre à la demande croissante en services numériques, créer des mesures visant à encourager les investissements du secteur privé dans le développement des compétences. Et d’augmenter les dépenses publiques dans le secteur de l’éducation pour adapter les qualifications au marché du travail de la région.

Il s’agit en définitive pour la BAD de guider les décideurs aux niveaux national et sous-régional pour faire face aux obstacles dans un cadre de développement économique durable, tout en priorisant la formation de la main-d’œuvre de demain, afin de mieux faire face à l’après-covid-19 en Afrique.

Boniface T.

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Guinée : Une mission de la Cédéao attendue à Conakry
Covid-19 : l’Afrique du sud franchit la barre des 1000 décès
La rentrée politique de Barack Obama : contre le Covid-19 et Trump
Le Burundi épargné par le COVID-19 par Dieu selon ses dirigeants
Vers la généralisation du port obligatoire du masque en Afrique contre le Covid-19
Les 55è Assemblée annuelle de la BAD reportées en Août (Akiwumi Adesina)
Covid-19 en Afrique : Une population jeune est un atout
Le Conseil des Gouverneurs du Groupe de la BAD au secours d'Adesina et se justifie
Covid-19: Cuba au secours de l'Angola via la 'rééducation sanitaire' 
Covid-19 en Afrique : Un concert de la Croix rouge pour sensibiliser
Afrique : la zone de libre-échange pourrait amenuiser l’impact du Coronavirus sur le continent
L’état de la pandémie en Afrique au 9 mai 2020
Manu Dibango, la légende de l’Afro-Jazz décède du coronavirus
Covid-19 : l'Egypte, au bord du précipice, résiste au virus
Intégration africaine : report de la mise en œuvre de la ZLECA
Coronavirus: premier cas de contamination en Libye ; Hausse des cas en Afrique du Sud, et un premie...
L’état de la pandémie sur le continent au 15 mai 2020
L'épidémie de coronavirus va faire plonger la croissance du Burkina Faso
Coronavirus en Afrique : le nombre de décès dépasse 117 alors que les cas confirmés grimpent à 3.924
Le Togo enregistre un premier cas de Coronavirus
Pénurie de tests au Nigeria, la situation est hors de contrôle
Coronavirus: l'Egypte interdit l'entrée des citoyens qataris
Le commerce intra-africain pourrait subir une augmentation de 15 % grâce à la mise en œuvre de la zo...
Mali : Fort taux d’abstention lors des législatives de ce 29 mars

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés