Karim Khan a lancé en Afrique les premières activités de son premier mandat à la CPI

Dakar (© 2021 Afriquinfos)Elu le 12 février 2021 et officiellement porté à son poste le 16 juin dernier, Karim Khan, le nouveau Procureur de la Cour Pénal Internationale (CPI) a choisi le Sénégal comme deuxième destination sur le continent. Il y a notamment salué le rôle joué par Dakar dans la promotion des Droits humains et annoncé les prémices de ses prochaines actions à la tête de la juridiction internationale.

Le choix de Dakar comme première destination africaine pour le nouveau Procureur de la CPI, n’est pas anodin. Le point d’orgue de la visite officielle de 3 jours de Karim Khan a été son tête-à-tête avec le Président Macky Sall. Il s’agit en effet pour le successeur de Fatou Bensouda, de solliciter le soutien et les conseil s du n°1 sénégalais sur les voies et moyens pour établir un dialogue franc avec l’Union Africaine. Le Sénégal assure en effet pour la période 2022-2023, la Présidence de l’UA.

Pour Karim Khan, Dakar est l’endroit idéal pour lancer ses activités. Le nouveau Procureur de la CPI a salué « les progrès accomplis par le Sénégal en matière de respect des droits humains et l’attachement au droit international sous le leadership du Président Macky Sall », et s’est dit particulièrement fier du rôle que joue le Sénégal dans la défense des droits de l’homme assurant qu’il va tout mettre en œuvre pour que le Sénégal soit toujours en première ligne dans le combat pour le respect du droit international, selon la même source.

Le nouveau patron de la CPI s’est fait une réputation en mettant en place une équipe d’enquête sur les crimes de l’Etat Islamique et en étant avocat de la défense auprès des tribunaux internationaux. Cette dernière casquette lui vaut de ne pas faire l’unanimité en se référant à la période où il défendait les leaders kenyans accusés de crimes contre l’humanité. Mais cela pourrait se révéler être aussi un atout « Il a pactisé avec le Kenya. On peut avoir confiance dans sa capacité à passer des accords avec un plus grand nombre d’États. Il est sous le regard d’un grand nombre de gens, dans la continuité de cette relation privilégiée avec les gouvernements qui l’a conduit au poste de procureur », déclarait récemment un de ses détracteurs.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés