Disparition d’élève à Paris: Diary Sow est « partie de son plein gré » selon son aveu  

Paris (© 2021 Afriquinfos)-  Après plusieurs jours des questionnements et d’inquiétudes entre Dakar à Paris, le voile se lève sur l’affaire dite de «disparition de l’élève la plus brillante du Sénégal» dans la capitale françaiseBien que la piste de la fugue avait été écartée jusque-là, il s’agirait bien d’un acte de ce genre. Diary Sow a adressé une lettre à ses proches dans laquelle elle explique les raisons de son éloignement volontaire.  

 De toute évidence, la jeune fille de 20 ans n’a pas mesuré l’ampleur que prendrait sa disparition inexpliquée. C’est que qu’on peut comprendre du courrier qu’elle a adressé à ses proches et dont des extraits ont été rendus publics par son parrain, le Ministre Sénégalais de l’Eau, Serigne Mbaye Thiam 

 La jeune «crack» débute sa lettre en indiquant n’être pas retenue prisonnière par quiconque: «Bonjour tonton. Je tiens à préciser que je t’écris aussi librement que je suis partie. J’ai laissé assez d’indices derrière moi pour qu’on sache que je partais de mon plein gré. Je ne me cache pas. Je ne fuis pas. Considère cela comme une sorte de répit salutaire dans ma vie»écrit Mlle DiaryElle s’étonne notamment qu’il y ait eu autant de remous autour de sa disparition car elle n’aurait«jamais cru que son nom allait alimenter autant de débats, qu’autant de gens allaient s’inquiéter». Elle prie son mentor «de rassurer les gens qui la cherchent. Je vais bien, je suis en sécurité. Sache que je suis terriblement, profondément désolée», s’excuse-t-elle.  

 Diary Sow écrit aussi que ce n’est ni la pression de ses études ni le confinement qui l’ont fait réagir de la sorte. «Ceux qui cherchent une explication rationnelle à mon acte seront déçus puisqu’il n’y en a aucune», dit-elle. Il s’agirait d’un «désir irrépressible, irraisonné et si profondément irrationnel»,lit-on.  

 Distinguée «meilleure élève du Sénégal en 2018 et 2019»Diary Sow a rallié la France après son bac en 2019. Issue d’un milieu modeste, elle a obtenu une bourse d’excellence qui lui a permis d’intégrer la classe préparatoire de Louis-Le-Grand, où elle étudie physique, chimie et ingénierie. C’est alors qu’elle ne s’est pas présentée le 4 janvier à la reprise des cours à Louis-Le-Grand qu’a débuté l’«Affaire Diary Sow».  

Sa disparition a été signalée le 7 janvier et les milieux étudiants sénégalais se sont mis en branle sur les réseaux sociaux et dans le 13e arrondissement de Paris où elle habite, dans une résidence universitaire. Le président sénégalais Macky Sall lui-même a donné des instructions pour la retrouver, selon l’ambassadeur du Sénégal en France, Maguette Sèye 

 Une enquête avait été ouverte en France pour disparition«inquiétante». Sa lettre vient donc mettre fin à d’interminables jours d’inquiétudes pour ses proches et des amis.  

 Boniface T. 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés