Un lifting à 65 milliards de FCFA pour le stade Houphouët-Boigny d’Abidjan en prévision de la CAN 2023

Abidjan (© 2020 Afriquinfos)- Le stade Félix Houphouët-Boigny va être complètement rénové dans le cadre des préparatifs de la CAN 2023 qui se jouera en Côte d’Ivoire en 2023. Une annonce faite par le Ministre ivoirien des Sports qui parle d’une rénovation «profonde». Des travaux dont le coût total est estimé à 65 milliards de F CFA.

Le stade Félix Houphouët-Boigny de la capitale Ivoirienne subit des travaux de rénovation en préparation de la CAN 2023. Une cérémonie de lancement officiel des travaux a eu lieu le 13 novembre 2020 dernier en présence des membres du gouvernement ivoirien. Pour le Ministre des Sports, Claude Paulin Danho, il s’agit d’une rénovation «profonde» qui prendra en compte la réhabilitation complète de l’aire de jeu et de la piste d’athlétisme, celle de plusieurs locaux annexes, la mise en place d’une couverture complète en métal-textile pour l’ensemble des gradins à équiper de sièges. Ou encore la construction d’un immeuble à trois étages avec sous-sol avec parking et bien d’autres travaux.

«Le lancement des travaux de rénovation du Stade Félix Houphouët-Boigny marque la fin d’un processus enclenché depuis août 2018 par feu le Premier ministre Amadou Gon Couliblay, et visant à investir plus de 300 milliards F CFA dans la construction, la réhabilitation, l’équipement des infrastructures sportives et d’hébergement en vue de l’organisation de la CAN 2023», a rappelé Paulin Danho.

Aussi, a-t-il appelé les Ivoiriens à tourner définitivement le dos aux violences et à militer en faveur du sport qui induit le fair-play, la tolérance, l’acceptation de l’autre, la discipline et la solidarité, car le sport est au cœur de la transformation structurelle, économique et social de la Côte d’Ivoire, a-t-il appuyé.

Pour sa part, le Directeur général Bruno Tomé, de l’entreprise réalisatrice des travaux, Mota Engil, a souligné que les travaux entrepris seront achevés en 18 mois. A terme, l’ancien stade «Géo André», baptisé en 1964 du nom de feu Félix Houphouët-Boigny, aura un nouveau visage avec un « aspect architectural final totalement ultra-moderne». De même, Koné Mariam Yoda, Directrice générale de l’Office national des sports (ONS), organe sous tutelle du Ministère des Sports, a profité de l’occasion pour rappeler le rôle important de cet organe qui a participé aux côtés de l’Etat Ivoirien, entre 1961 et 1979, à la construction, la réhabilitation, l’équipement et la maintenance de toutes les infrastructures sportives dans ce pays.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés