#EndSARS : Après la fusillade de Lagos, Beyoncé, Rihanna, Nicki Minaj s’associent à la révolte des Nigérians

Abuja (© 2020 Afriquinfos)- La connexion entre le Nigeria et les Etats-Unis en matière culturelle est très forte. De nombreuses célébrités nigérianes engagées aux cotés des populations lors des manifestations contre les brutalités vivent la majeure partie du temps dans le pays de l’oncle Sam, et collaborent avec des stars américaines. Ce n’est donc pas une surprise de voir ces dernières joindre leurs voix à celles des protestataires pour dénoncer la fin des violences qui ont cours au Nigeria. 

Au-delà des rues de Lagos ou d’Abuja où elles manifestent et crient leur ras-le-bol face aux brutalités policières et à la répression meurtrière des manifestations, c’est sur les réseaux sociaux que les stars nigérianes de la musique font entendre leurs voix. Elles mettent quotidiennement en ligne des vidéos et messages de soutien au mouvement de protestation en cours dans le pays. Les frères Okoye du Groupe P Square, Davido, Wizkid, Tiwa Savage, Flavour ou encore Yemi Aladé pour ne citer que celles-là, relaient sur leurs pages officielles les vidéos amateurs montrant les bavures policières en réclamant justice.

Ces revendications ont trouvé un écho auprès de leurs homologues américains surtout après la fusillade du 20 octobre dernier. Les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles sur un peu plus de 1.000 manifestants qui se trouvaient au niveau d’un pont à péage du Lekki Toll Gate. L’attaque a fait plusieurs morts et de nombreux blessés. Les hashtags #EndSARS et #StopPoliceBrutality explosent alors sur Twitter. Des célébrités comme Beyoncé, Rihanna, Nicki Minaj et Naomi Campbell ont aussi réagi et exprimé leur incompréhension et leur colère.

Nigeria et USA: même colère

Beyoncé qui a récemment collaboré avec de nombreuses stars nigérianes sur son album «Black is King» a dans un post demandé le démantèlement de l’unité de police SARS au cœur de la controverse. Elle a aussi indiqué être en contact avec des associations de jeunes pour apporter du soutien en soins médicaux et en vivres aux manifestants.

Rihanna pour sa part explique dans une Story Instagram postée le 20 octobre ne plus supporter cette banalisation de la violence qui prévaut au Nigeria. «C’est une telle trahison envers les citoyens. Les personnes censées nous protéger sont celles dont nous avons peur et qui pourraient nous tuer. Mon cœur est brisé pour le Nigeria. C’est insupportable à regarder», a écrit l’artiste. Avant de poster une photo du drapeau nigérian couvert de sang.

Le célèbre mannequin Naomi Campbell a également publié la vidéo de la fusillade de Lekki en ajoutant que la mort de ces manifestants ne sera pas vaine et en appelant à la poursuite de la mobilisation.

Le 11 octobre dernier, face à la pression populaire, le président nigérian Muhammadu Buhari dont la démission est réclamée par des manifestants, a annoncé que la SARS est officiellement dissoute et a promis une réforme de la police. Mais la mobilisation n’a pas faibli et les manifestants demandent un respect général des droits humains, ainsi que la fin de tous types d’abus de la part de la police dans l’État nigérian. Mais, surtout, ils demandent justice pour les victimes.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés