Moderna va produire 500 millions de doses de vaccins/an au Kenya

Nairobi (© 2022 Afriquinfos)- Alors qu’à ce jour, seulement 1% des vaccins contre le Covid-19 utilisés en Afrique ont été produits sur le même continent,  la société américaine Moderna a confirmé ce lundi 7 mars 2022 la construction de la première usine africaine de vaccins contre le coronavirus au Kenya afin d’augmenter la couverture vaccinale sur le continent.

L’entreprise spécialisée dans les biotechnologies,  entend investir 500 millions de dollars (460 millions d’euros) dans cette usine, qui produira des vaccins à ARN messager pour l’ensemble du continent africain, qui manque encore largement de doses pour lutter contre la Covid-19.

 «Le combat contre la pandémie de Covid-19 ces deux dernières années a rappelé le travail nécessaire pour assurer un accès équitable à la santé. Moderna est déterminé à faire partie de la solution», a affirmé son directeur général, Stéphane Bancel, dans un communiqué.

L’objectif de cette démarche est de permettre un accès plus large à la vaccination contre le Covid-19 à l’échelle mondiale, notamment dans des zones encore peu couvertes actuellement.

« L’investissement de Moderna au Kenya aidera à avancer vers un accès mondial équitable aux vaccins et est emblématique des développements structurels qui permettront à l’Afrique de devenir un moteur de la croissance soutenable mondiale », a déclaré le président kényan Uhuru Kenyatta, cité dans le communiqué.

Moderna dit espérer que cette usine commencera dès l’année prochaine à distribuer en Afrique son vaccin contre le Covid-19, dans l’optique d’augmenter la couverture vaccinale des pays les moins protégés contre le virus.

La pandémie a mis en lumière l’immense dépendance du continent aux vaccins importés.

Plus d’un an après l’administration de la première dose de vaccin anti-Covid au monde, seuls 12,7% des 1,3 milliards d’Africains sont entièrement vaccinés.

En 2021, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait annoncé la création d’un hub vaccinal en Afrique du Sud, ayant notamment pour vocation de fournir des transferts de technologies à d’autres pays, dont le Kenya.

Le patron de l’OMS, l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, a de nombreuses fois appelé à un accès équitable aux vaccins pour arrêter la pandémie et critiqué les pays riches pour leur rétention des doses anti-Covid.

Depuis le début de la pandémie, les pays en développement, dont une majorité en Afrique, n’ont jamais cessé de réclamer la levée des brevets sur les vaccins liés au Covid-19 afin d’en faire bénéficier leur population et de réduire la propagation du virus à travers le monde,  mais l’Europe s’est opposée à cette demande, affirmant que la priorité était de construire des capacités de production dans les pays pauvres.

Le coronavirus a tué plus de six millions de personnes dans le monde, selon des données officielles communiqués hier lundi.

Vignikpo Akpéné

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés