Disparition de Sarah Obama, grand-mère kényane de Barack Hussein Obama

Nairobi (© 2021 Afriquinfos)- Bien qu’elle habitait un modeste village dénommé Kogelo, son décès aura eu un retentissement international. Sarah Ogwel Onyango Obama, décédé ce lundi à l’âge de 99 ans dans un hôpital de Kisumu, dans l’ouest du Kenya n’était autre que la grand-mère paternelle de l’ancien président américain, Barack Obama. Ce dernier qui l’a rencontré à plusieurs reprises de son vivant, a salué la mémoire d’une femme forte et inspirante.

La matriarche de 99 ans est décédée ce lundi des suites d’une maladie. L’annonce a été effectuée par sa famille qui dans un contexte de pandémie mondiale, a précisé qu’elle n’avait pas succombé à la Covid-19.  Preuve de la notoriété de « Mama Sarah », le président kényan Uhuru Kenyatta a salué dans un communiqué «une femme forte et vertueuse, une matriarche qui a uni la famille Obama et était une icône des valeurs familiales…C’était une philanthrope aimante et appréciée qui a gracieusement partagé le peu qu’elle avait avec les moins fortunés de sa communauté», a-t-il ajouté.

Son célèbre petit-fils, Barack Obama y est allé aussi de son hommage. Il a notamment rappelé que Mama Sarah qui était la 3ème épouse de son grand-père n’était pas la mère biologique de son père mais c’était tout comme : «Mamie élevait mon père comme le sien, et c’était en partie grâce à son amour et à son encouragement qu’il a pu saisir les chances et fournir assez d’effort à l’école pour obtenir une bourse d’études pour aller dans une université américaine.

Quand notre famille a eu des difficultés, sa maison était un refuge pour ses enfants et petits-enfants, et sa présence était une force constante et stabilisatrice. Quand je me suis rendu au Kenya pour en savoir plus sur mon héritage et mon père, décédé à ce moment-là, c’est Mamie qui a servi de pont vers le passé, et ce sont ses histoires qui ont contribué à combler un vide dans mon cœur » relate l’ancien locataire de la Maison Blanche.

« Mama Sarah » était devenue une célébrité nationale après une visite en 2006 de son petit-fils par alliance, qui n’était alors que sénateur de l’Illinois. Sa modeste demeure dans le village de Kogelo, situé à 500 kilomètres au nord-ouest de Nairobi près de la frontière ougandaise, est devenue une attraction touristique, bientôt protégée par des barbelés et des gardes. En 2009, le gouvernement kényan a officiellement décrété Kogelo patrimoine national protégé.

Ces dernières années, Barack Obama l’avait rencontrée, ainsi que sa famille, en 2015 dans la capitale Nairobi lors d’une visite présidentielle au Kenya. Il lui avait rendu également visite en 2018, cette fois à Kogelo, après la fin de son mandat. Il a notamment écrit : «Elle va nous beaucoup manquer, mais nous célébreront avec gratitude sa longue et remarquable vie». Sarah Ogwel Onyango Obama sera enterrée à Kogelo mardi matin selon le rite musulman.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés