Nairobi pour abriter un traité contraignant contre la pollution plastique dans le monde ?

Nairobi (© 2022 Afriquinfos)- Nairobi, la capitale kenyane abritera du 28 février au 2 mars 2022 la 5ème Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement. A cette occasion, d’importantes résolutions devront être prises contre la pollution plastique dans le monde.

C’est un front commun qui se ligue contre la pollution plastique dans le monde. C’est à Nairobi que sera lancé le début des hostilités à compter du 28 février prochain. Il se tient dans la capitale kenyane la 5ème Assemblée de l’ONU dédiée à l’Environnement. Lors de ces assises, de grandes décisions devraient être prises en faveur de l’environnement et contre la pollution plastique.

Pour mener cette riposte, on retrouve en ligne de front, les Etats-Unis qui ont rejoint une dizaine de pays et l’ensemble de l’Union européenne, qui avaient réclamé en septembre la mise sur pied d’un Comité de négociation afin d’aboutir à un accord international contre la pollution provoquée par les 8,3 milliards de tonnes de plastiques produits depuis le début des années 1950.

En fin de semaine dernière, cette coalition avait rendu publique une déclaration : «Reconnaissant les aspects transfrontaliers de la pollution plastique et l’importance de la réduire à sa source, les États-Unis et la France soutiennent le lancement de négociations lors de la 5e Assemblée des Nations unies pour l’environnement sur un accord international visant à prendre en compte l’ensemble du cycle de vie des plastiques et à promouvoir une économie circulaire», selon la déclaration commune franco-américaine publiée vendredi.

A Nairobi, il s’agira notamment de jeter les bases d’un accord international contre la pollution plastique. L’accord, tel qu’il a été souhaité par ses initiateurs en septembre à Genève, notamment le Pérou et le Rwanda, devrait inclure des engagements contraignants et non contraignants, appeler les pays à développer et mettre en œuvre des plans d’action nationaux ambitieux, et favoriser un engagement solide des parties prenantes pour prendre en compte l’ensemble du cycle de vie des plastiques et promouvoir une économie circulaire qui tient compte de l’ensemble du cycle de ces produits: de leur fabrication à leur utilisation en passant par la prévention de production de déchets, leur gestion et leur traitement, précisait leur projet de résolution.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés