La Tanzanie, pionnière dans la ‘légalisation’ de la cryptomonnaie en Afrique sub-saharienne?

Mwanza (© 2021 Afriquinfos) – En Afrique, les cryptomonnaies n’ont pas vraiment pignon sur rue. On peut même dire qu’elles sont perçues avec une certaine méfiance. Pourtant, en Tanzanie, on estime que l’introduction des monnaies virtuelles dans le système financier mondial est inéluctable, et l’Etat ne veut pas se laisser surprendre. C’est la présidente Samia Suluhu qui a lancé le mot d’ordre.

Alors qu’elle inaugurait le week-end dernier, le nouveau bâtiment de la Banque Centrale dans la région de Mwanza, Samia Suluhu a mis le pied à l’étrier à son pays pour qu’elle se prépare à accueillir les cryptomonnaies. «Nous assistons à l’émergence d’une nouvelle aventure grâce à Internet. Je sais que de nombreux pays, dont la Tanzanie, n’ont pas encore accepté ces actifs. Cependant, mon appel à la Banque centrale est de commencer à étudier la question», a déclaré la dirigeante.

Le secteur financier mondial connaît en effet de profondes mutations et l’avènement des cryptomonnaies y est pour beaucoup. Certains pays ont déjà décidé de légaliser son utilisation à l’instar du Salvador. Sur le continent, si les Bitcoins et autres ne sont pas encore en vogue, des pays comme le Nigeria ou le Ghana envisagent de créer des versions virtuelles de leurs monnaies locales.

La Tanzanie ne veut donc pas être du reste, et «Mama Samia» comme on l’appelle, souhaite qu’autant les établissements bancaires et financiers, que ses compatriotes soient prêts quand les cryptomonnaies connaitront une popularité dans le pays.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés