Le Kenyan Ceda Ogada grossit les rangs des Africains dans les hautes sphères du FMI

Ceda Ogada

Nairobi (© 2020 Afriquinfos) – C’est la Directrice Générale du FMI (Fonds Monétaire International), Kristalina Georgieva, qui a officialisé en personne la nomination de M. Ceda Ogada au poste de Secrétaire et Directeur du Secrétariat du FMI. Avec le Kenyan qui prendra fonction le 1er septembre prochain, l’Afrique compte désormais cinq ressortissants dans les hautes instances dirigeantes du FMI.

Arrivé au FMI depuis 1999, le Kenyan Ceda Ogada vient d’en atteindre les sommets. A compter du 1er septembre prochain, il sera le Secrétaire général du Fonds monétaire international (FMI), rejoignant ainsi le cercle des Africains officiant dans les sphères décisionnelles de l’institution de Bretton Woods.

Avant sa nomination, ils n’étaient que quatre dans ces instances décisionnelles. A savoir : la Libérienne Antoinette Sayeh qui depuis février 2020 est Directrice Adjoint de l’Institution de Bretton Woods. Son compatriote Rhoda Weeks-Brown y dirige le Département juridique, l’Éthiopien Abebe Selassie s’occupe du département Afrique, et Nancy Onyango, une autre Kenyane, dirige le Bureau de la vérification et de l’inspection internes.

Les qualités de M. Ceda Ogada sont fortement appréciées par sa hiérarchie. Ainsi, peut-on lire dans le communiqué signé de Kristalina Georgieva que «Ceda Ogada a ceci de remarquable : son savoir institutionnel, son poids stratégique et intellectuel et son aptitude à diriger des personnes. Son pouvoir rassembleur inégalé, sa profonde compréhension de l’histoire institutionnelle et des principes juridiques du FMI, ainsi que son fort penchant pour le service à autrui, permettront au FMI d’accompagner les pays membres d’une manière encore plus efficace dans ce contexte économique très difficile», a vanté la Directrice générale du FMI.

Le Kenyan qui était auparavant expert juridique à la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, a en effet à son arrivée au FMI intégré le département juridique dans lequel il terminera Conseiller Juridique adjoint en 2014.

Ses plus récents faits d’armes sont la direction des travaux du Département juridique en vue de promouvoir la bonne gouvernance et la transparence dans plusieurs pays. Notamment en ce qui concerne l’utilisation de financements d’urgence pour lutter contre la crise de la COVID-19. Ceda Ogada est titulaire d’un doctorat en sciences juridiques de Harvard Law School et d’une licence en histoire de Dartmouth College.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés