Burundi : vers la mise en place des comités contre corruption au ministère de la Santé publique

Afriquinfos Editeur
1 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

M. Rufyikiri a lancé cette initiative mardi à Bubanza (Ouest du pays) lors d'une rencontre avec les cadres du ministère de la Santé publique. La corruption qui se manifeste dans divers hôpitaux et les services du ministère de la Santé publique était inscrite à l'agenda des questions soulevées lors de cette rencontre.

Le chiffre des demandeurs de pots-de-vin en 2010 a été revue à la hausse en 2011, a affirmé le premeir vice-président burundais, ajoutant que la moyenne de la somme recouvrée à augmenter, passant de 65.000 francs burundais (50 USD) en 2010 à 500.000 francs burundais (380 USD) par personne.

Le ministre burundais de la Santé publique, Dr Sabine Ntakarutimana, a indiqué pour sa part que que la corruption a une forte visibilité dans les grands hôpitaux de Bujumbura, en citant nommément l'Hôpitalal Prince Régent Charles (HPRC), la Clinique Prince Louis Rwagasore (CPLR) et le Centre Hospitalo-Universitaire de Kamenge (CHUK), établissement sanitaire à vocation éducative.

- Advertisement -