Burundi : le président Nkurunziza insiste sur un dialogue inclusif

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Ces hommes politiques "demandent le dialogue et refusent de s’asseoir avec les autres politiciens ou frères burundais. Nous leur rappelons la position qui est la nôtre : nous ne ferons pas de dialogue avec un groupe isolé en excluant les autres et nous ne tomberons jamais dans le piège de faire que les politiciens se prétendent être au-dessus des autres citoyens burundais", a déclaré le président Nkurunziza.

"Quant aux négociations qui viendraient remettre en cause les décisions du peuple exprimées à travers les élections démocratiques, ces politiciens pourront attendre, et attendre encore. Qu'ils ne s'y trompent plus, les temps ont changé. Au lieu de s'éterniser dans cette illusion, qu'ils se lancent plutôt dans les préparatifs des élections de 2015", leur a-t-il lancé.

Il a appelé les Burundais à ne pas se laisser distraire et à continuer à vaquer sereinement à ses activités quotidiennes,  affirmant qu'il n'y aura pas de telles négociations avec un quelconque groupe qui se dit rebelle, ceux qu'il appelle "les pêcheurs en eau trouble".

- Advertisement -

Le même jour, le Forum des Partis politiques agréés au Burundi (FDP), qui regroupe entre autres le CNDD FDD, parti du président Nkurunziza, l'Union pour le progrès national (UPRONA) et Sahwanya Frodebu Nyakuri, a invité tous les acteurs de la scène politique à soutenir le dialogue inclusif.

Dans un communiqué le FDP a appelé tous les acteurs politiques à coaliser davantage leurs efforts pour la paix, la réconciliation nationale et la démocratie à travers un dialogue permanent, sincère, inclusif et non exclusif.