La Russie se dit préoccupée par la peine de mort éventuelle contre l’ancien dirigeant égyptien

Afriquinfos Editeur 4 Vues
1 Min de Lecture

 Après avoir souligné dans un communiqué que le procès de M. Moubarak était une affaire intérieure égyptienne, le ministère a dit néanmoins espérer que la décision finale serait "conforme au droit international".

"Nous considérons qu'il est possible dans le cas d'Hosni Moubarak de prendre en compte des facteurs d'ordre humanitaire, du fait qu'il s'agit d'un homme d'un âge avancé, qui a maintenant 83 ans et dont on dit qu'il est très malade", fait valoir le communiqué.

"En outre, en tant que responsable politique, il a pris la décision de céder le pouvoir en février dernier, ce qui, à bien des égards, a permis d'éviter qu'il y ait davantage de victimes innocentes", ajoute le texte.

 Le procès de M. Moubarak, de ses deux fils et de plusieurs hauts responsables des forces de l'ordre égyptiennes a repris la semaine dernière. L'accusation a réclamé la peine capitale contre M. Moubarak, qui est accusé d'avoir donné l'ordre de tirer sur les manifestants au cours des rassemblements du début de l'année 2011.