Afrique du Sud: une banque publique vient au secours de SAA au bord de la faillite

La compagnie aérienne sud-africaine SAA, lourdement endettée, va recevoir 218 millions d’euros d’une banque publique afin d’éviter la faillite, ont annoncé mardi les administrateurs indépendants du groupe public chargés de le restructurer.

A la suite de discussions « fructueuses », la Banque de développement d’Afrique australe s’est engagée à prêter à SAA 3,5 milliards de rands, dont un premier versement immédiat de 2 milliards de rands, selon un communiqué des administrateurs.

« Les actionnaires de la compagnie peuvent maintenant être rassurés sur la mise en place du processus de sauvegarde. Les passagers et compagnies aériennes peuvent continuer à réserver leurs billets sur SAA en toute confiance », ont-ils estimé.

Depuis des années, South African Airways (SAA), deuxième compagnie aérienne d’Afrique, traverse de très sérieuses turbulences. 

Elle n’a enregistré aucun bénéfice depuis 2011, affiche une dette d’au moins 9,2 milliards de rands, soit 570 millions d’euros, et ne survit que sous perfusion permanente d’argent public.

Pour éviter la faillite, une procédure de sauvegarde de la compagnie a été lancée début décembre. Dans ce cadre, elle devait recevoir 4 milliards de rands, la moitié de la part de l’Etat et l’autre moitié d’organismes prêteurs.  

Des banques commerciales locales ont déjà fourni les 2 milliards de rands en décembre. La deuxième moitié sera donc financée par la Banque de développement d’Afrique australe, qui a reçu une garantie du gouvernement sud-africain. 

Le plan de restructuration de SAA, qui emploie quelque 5.200 salariés, devrait se traduire par des licenciements, la privatisation de plusieurs services du groupe et la suppression de certaines de ses destinations.  

© Agence France-Presse

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés