Le président sud-africain fait voeu de combattre la corruption

Dans son discours sur l'état de l'union, le président a déclaré que le gouvernement avait adopté plusieurs initiatives de lutte contre la corruption, y compris le rejet de certains personnels de chaîne d'approvisionnement dans les services du gouvernement.

De plus, le Groupe de travail multi-agence sur les marchés publics mené par le Trésor national, par le fisc sud-africain ( SARS) et par le Centre de renseignement financier, passe en revue tout le système de marchés publics de l'État pour assurer une meilleure rentabilisation des fonds publics, selon le président.

"Pour améliorer encore la sécurité, le département de l'Intérieur a signé un protocole d'accord avec le secteur bancaire afin de déployer le système de vérification d'empreinte en ligne dans toutes les banques participantes pour contribuer à la prévention et à la détection des fraudes", a dit M. Zuma.

Il a salué le lancement du programme Corruption Watch (veille anti-corruption) par le Syndicat sud-africain, ainsi que l'accord récent conclu entre le gouvernement et les entreprises pour la mise en oeuvre de programmes de lutte contre la corruption.

"Ces interventions complèteront le travail du gouvernement dans la lutte contre la corruption", a-t-il dit.

Le président a également promis de renforcer les efforts de lutte contre la criminalité.

"Les statistiques de la criminalité pour la période 2010-2011 indiquent que notre pays a marqué un recul de cinq pour cent du nombre de délits graves enregistrés par rapport à l'année précédente", a-t-il dit.

"Toutefois, nous ne nous reposerons pas sur nos lauriers. Nous continuons de mettre en uvre nos programmes pour que les Sud- Africains se sentent en sécurité et qu'ils le soient effectivement ".

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés