Afrique du Sud : la réduction des avantages pousse les dentistes vers d’autres pays

Même s'il y avait 5.500 dentistes enregistrés auprès du Conseil des métiers de la Santé en Afrique du sud, rien que 4.200 pratiquent encore dans le pays, selon l'association.

L'exode a aggravé la pénurie chronique de dentistes Afrique du sud. Il y a eu un nombre croissant de plaintes que la profession souffre d'une diminution de flux de liquidités en raison d'une réduction dans les prestations d'assurance maladie, selon SADA.

La Grande-Bretagne, la Nouvelle-Zélande, l'Australie et autres pays occidentaux attirent les malheureux dentistes sud africains, a rapporté la presse.

"Le problème est que nous formons des gens qui ne restent pas dans le pays parce qu'ils sont très prisés à l'étranger et la pratique en Afrique du Sud n'est pas assez lucratif pour eux de rester", a affirmé Maretha Smit la directrice générale de SADA.

Mme Smit a déclaré que les avantages versés à la dentisterie représentaient 8,4% des dépenses de santé par les régimes à la fin des années 1990.

Selon le rapport annuel du Conseil pour les régimes médicaux ( CMS), les avantages pour les dentistes ont représenté seulement 2, 3% du total des prestations de santé versées par les régimes risk pools" en 2010. Les avantages aux spécialistes des soins dentaires s'élèvent à 0,6%.

Mme Smit a déclaré qu'il était temps pour les membres des régimes a appelé à la restructuration des prestations dans le domaine des soins médicaux de base ou il y "aura très peu de dentistes restants dans le pays car ils ne peuvent plus accepter de perdre d'avantage".

"Les dentistes en Afrique du Sud ne sont pas contents. Les dépenses élevées pour les équipements de base et les coûts énormes de matériels, avec la plupart importés de l'étranger, ne permettent pas aux dentistes de réaliser un bénéfice raisonnable", a déclaré Mme Smit.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés