Un ministre sud-africain souligne la vulnérabilité de l’Afrique aux changements climatiques

« L'Afrique est le continent qui a le moins contribué aux émissions de gaz à effet de serre dans le monde, pourtant elle sera en première ligne pour ce qui est de subir les effets négatifs des changements climatiques » a déclaré la ministre trois jours avant les pourparlers de l'ONU sur le climat prévus à Durban du 28 novembre au 9 décembre.

« Nous sommes très dépendants des secteurs exposés au climat comme l'agriculture pluviale. Combiné aux problèmes de développement sérieux que connaît déjà ce continent, ce facteur rend les Africains particulièrement vulnérables à l'impact des changements climatiques ».

Il est d'importance notable que la 17ème Conférence des parties de la convention cadre de l'ONU sur les changements climatiques associée à la 7ème session de la Conférence des parties au protocole de Kyoto ait lieu pour la première fois sur le sol africain (COP17/CMP7), a-t-elle estimé.

Cela souligne l'impératif de renouveler et de réviser le protocole de Kyoto, seul accord international fixant des objectifs contraignants de réduction des émissions de gaz, a déclaré Mme Molewa.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés