Maurice notée "stable" par l’agence Moody’s

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

"Les notes Baa2 du gouvernement de Maurice reflètent la résilience démontrée de l'économie et des finances publiques aux chocs, malgré sa petite taille et un niveau relativement élevé de la dette publique", écrit Moody's en préambule de son rapport pour justifier l'attribution de la note en question.

Selon l'agence de notation, Maurice peut attirer des crédits étrangers en raison d'une économique dynamique et raisonnablement diversifiée, d'un environnement stable et favorable à l' investissement, et d'une "élaboration pragmatique et compétente des politiques".

Néanmoins, Moody's attire l'attention des autorités mauriciennes sur la nécessiter de bien gérer la dette publique qui se trouve à un niveau relativement comparativement à ceux existant dans des pays comptant plus ou moins un même niveau de développement et la petite taille de l'économie mauricienne et sa vulnérabilité à la demande globale.

- Advertisement -

L'agence souligne le fait que "l'économie mauricienne est très diversifiée et que le pays fait des efforts pour prendre avantage de ses liens historiques avec l'Inde et maintenant la Chine en vue de se positionner comme une plateforme d'investissement pour l' Afrique".

Moody's rappelle que Maurice se retrouve au 23e rang dans le dernier classement "Doing Business" de la Banque mondiale.

Pour l'agence de notation, le facteur qui pourrait entraîner une baisse de la notation de Maurice est "la vulnérabilité du pays aux changements dans la demande globale, notamment chez les principaux partenaires commerciaux, ceci en raison de la force dépendance de l'économie nationale sur l'exportation".

"Si la demande extérieure ne parvient pas à récupérer suffisamment, un autre choc pourrait conduire à une détérioration substantielle de la métrique de la dette. Un tel scénario pourrait exercer une pression à la baisse sur la cote", met en garde Moody' s.

Par ailleurs, Moody's prévoit que le taux de croissance en termes réels sera de 4,3 % cette année contre 4,5 % en 2010. Le secteur touristique, selon les prévisions de Moody's, va croître au taux de 7,5 % en 2011 après avoir enregistré un taux de 10,2 % en 2010. Pour l'année prochaine, la croissance des arrivées touristiques se situerait à environ 3 %.