210 athlètes camerounais retenus pour les Jeux africains "Maputo 2011"

ecapital
4 Min de Lecture

Pour une participation rayonnante à cette compétition, des stages à l'étranger sont annoncés.

"Les stages externes commencent le 18 août pour certaines disciplines. L'équipe nationale de volley-ball sera à Tunis le 30 juillet. Il y aura également des stages internes, au Cameroun : le 29 juillet pour l'athlétisme, soit deux jours avant le regroupement des basketteurs à Yaoundé", a déclaré à Xinhua le sous-directeur de la préparation et du suivi du sportif de haut niveau, Martin Etoga Mvondo.

Contre 11 disciplines en 2003 lors de la 8e édition à Abuja au Nigeria et 17 à Alger 2007 en Algérie, les athlètes camerounais compétiront dans 13 disciplines, sur les 20 programmées à Maputo 2011 : athlétisme, basket-ball, boxe, canoë-kayak, cyclisme, football, handball, judo, karaté, sport pour personnes handicapées, taekwondo, tennis de table et volley-ball.

- Advertisement -

Sur requête du pays organisateur, qui n'a pas eu suffisamment de temps pour préparer les infrastructures, quatre disciplines ont été retirées, à savoir l'aviron, le tir, la gymnastique et l'haltérophilie, avant que le Conseil supérieur du sport en Afrique qui s'est réuni à Maputo du 26 au 27 avril retire la lutte, l'escrime, la boxe féminine et le tennis de table.

Le Cameroun sera particulièrement handicapé par la non participation des haltérophiles qui sont ses principaux pourvoyeurs de médailles. C'est l'une des disciplines qui lui ont permis de se retrouver dans le Top 10 des meilleures nations aux Jeux africains depuis 46 ans. L'haltérophilie a offert 13 médailles d'or sur les 28 que le Cameroun a jusqu'ici remportées.

Face à ce handicap, les autorités ont placé beaucoup d'espoir sur la sélection de football, qui a remporté les trois dernières éditions, en 1999, 2003 et 2007.

L'attention est aussi portée sur les sports de combat, la boxe et le judo, qui seront soumis à un entraînement intensif, en vue non seulement des Jeux africains du 3 au 18 septembre, mais aussi des championnats du monde auxquels le Cameroun prendra également part en Azerbaïdjan.

"En ce qui concerne les Jeux africains, nos objectifs n'ont pas changé, à savoir remporter au moins trois médailles d'or et qualifier directement au moins deux athlètes pour les Jeux olympiques de Londres 2012", a indiqué Me Etoga Mvondo, qui assure par ailleurs les fonctions de directeur technique national de judo.

Au MINSEP, un comité de suivi des opérations liées à la préparation des Jeux africains "Maputo 2011" a été mis sur pied au mois de janvier. Deux missions ont séjourné à Maputo, pour s'enquérir des dispositions liées à l'hébergement, la restauration et l'état des différents sites de compétition.

En attendant la tenue de ces 10e Jeux africains en septembre à Maputo au Mozambique, le bilan général de la participation camerounaise aux neuf éditions précédentes se résume en 183 médailles, soit 28 en or, 51 en argent et 104 bronzes.

La meilleure performance du pays remonte en 1999, lors de la 7e édition de ce rendez-vous panafricain à Johannesburg en Afrique du Sud. 41 médailles avaient été récoltées par les athlètes camerounais.