Mali/Cercle de Nara: Détails sur l’attaque contre un convoi officiel près de la Mauritanie

Afriquinfos Editeur
5 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Nara (© 2023 Afriquinfos) – Une délégation de la présidence malienne a été attaquée dans le cercle de Nara, région de Koulikouro (près de la frontière avec la Mauritanie) dans la soirée du mardi 18 avril 2023. C’est ce qu’ont confirmé ce mercredi 19 avril à l’AFP, un élu local, des responsables administratifs et des sources sécuritaires. Une information confirmée aussi par l’armée malienne, qui a souligné  »l’attaque d’une entreprise de forage, mobilisée dans le cadre des œuvres sociales du Président Goïta’’. ‘’Bilan officiel: quatre morts’’, sans plus de précision.

’Une délégation officielle a été effectivement attaquée. Il y a au moins quatre morts et des disparus. La tension est toujours vive là-bas’’, a affirmé à l’AFP un responsable administratif à Nara sous couvert de l’anonymat, car n’étant pas habilité à parler. Il a ajouté que ‘’la mission n’avait pas une escorte adéquate’’. Une source du gouvernorat a également donné cette version, assurant que de nombreux militaires étaient arrivés à Nara en renfort.

Composée de huit personnes, la délégation s’était déplacée dans cette région en proie aux attaques en prospection pour les œuvres sociales de la Présidence – des projets de développement, forages ou distributions alimentaires, financés par Koulouba.

Des sources indiquent que la délégation n’avait pas d’escorte militaire particulière. C’est ainsi que celle-ci est tombée dans une embuscade tendue par des terroristes soupçonnés d’appartenir à l’une des composantes du Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM), la Katiba Macina très active dans cette partie du territoire malien.

- Advertisement -

Les assaillants ont fait usage d’engins explosifs improvisés (EEI) et des armes à feu pour immobiliser le convoi de la Présidence.  Parmi les quatre membres de la délégation tués, figure le Chef de Cabinet du Président de transition Assimi Goïta, l’Adjudant Oumar Traoré dit « Douglas ». Ce dernier est resté l’un des fidèles lieutenants du Colonel Assimi Goïta avec lequel il a cheminé des forces spéciales basées dans le Centre du pays avant le coup d’Etat d’août 2020 qui a renversé le Président Ibrahim Boubacar Keita dit ‘IBK’. Les autres victimes sont le Sergent-chef Mohamed Sangaré, Agent de sécurité, M. Alassane Diallo, chauffeur au bureau de gestion du parc automobile de la Présidence et M. Moussa Touré, entrepreneur, opérateur de forage.

Des sources précisent que parmi les quatre dépouilles, deux étaient en état de putréfaction lors de la découverte macabre, alors que les deux autres ont été calcinées. Par ailleurs, on est toujours sans nouvelle d’un autre membre de la délégation, en l’occurrence Moussa Kéïta, chauffeur au bureau de gestion du parc automobile de la Présidence.

Dans un communiqué diffusé mercredi 19 avril, l’Etat-major général des Armées a fait état d’une attaque contre une entreprise de forages par des hommes armés sur l’axe Guiré-Nara, la veille aux environs de 17 heures. L’EMGA a ajouté que «la prompte réaction des Fama a permis de récupérer un véhicule de la mission avec deux rescapés. Un autre véhicule a été retrouvé incendié par les assaillants avec un bilan de 4 morts», sans autre détail. Mais une note de Koulouba émise ce jeudi 20 avril a annoncé des obsèques le même jour à Kati.

Pour l’heure aucune revendication à cette attaque n’a été faite. Située à quelque 400 kilomètres au nord de Bamako, près de la frontière mauritanienne, cette région est en proie aux attaques. Les jihadistes de la Katiba Macina du JNIM (Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans), liés à al-Qaïda, y sont présents, ce, malgré une grande manœuvre militaire dénommée «Opération Maliko» qui s’y déroule, mobilisant d’importants moyens de l’armée.

Afriquinfos