Forum 2019 de Riyad sur les investissements du futur : L’Afrique y vante la Zlecaf et son Agenda 2063

Riyad (© 2019 Afriquinfos)  Depuis le mardi, des Chefs d’Etat africain, Muhammadu Buhari du Nigeria, Uhuru Kenyatta du Kenya et Issoufou Mahamadou du Niger prennent à la 3ème édition du Forum Economique de Riyad axée sur les Investissements du Futur. Le Président nigérien, président en exercice de la CEDEAO, a notamment pris la parole devant un parterre de décideurs mondiaux pour parler de la Zone de libre échange continentale (Zlecaf) et de l’Agenda 2063.

Désigné par ses pairs de l’Union Africaine (UA), « Champion de la Zlecaf », le président nigérien Issoufou Mahamadou dont le pays a abrité en juillet dernier le sommet continental qui a lancé la zone de libre-échange, ne rate aucune occasion d’en vanter les opportunités. « La ZLECAf offre des perspectives à l’Afrique, permet d’unifier les 55 marchés balkanisés aujourd’hui au niveau des pays africains, en un seul marché. Cela permettra à l’Afrique de réaliser des économies d’échelle, de négocier d’une seule voix sur le plan commercial international. La ZLECAf, qui va entrer en vigueur en juin 2020, va booster le commerce intra-africain. Elle permettra à l’Afrique de reconquérir son marché intérieur et d’envisager la conquête du marché extérieur, en exportant ses produits vers l’extérieur », a indiqué Issoufou Mahamadou.

La présence de l’Afrique à ce 3ème Davos du Désert s’explique par sa volonté de diversifier ses partenaires et de multiplier les investissements pour soutenir sa croissance. « Nous voulons créer les conditions pour mobiliser les investissements en particulier les investissements directs étrangers quelle que soit leur provenance », a souligné le Président en exercice de la CEDEAO.

S.B.