Prix Nobel : le Premier Ministre éthiopien, lauréat 2019

Oslo (© 2019 Afriquinfos)- Le Comité Nobel a annoncé ce vendredi que l’actuel Premier Ministre éthiopien, Abiy Ahmed, sera le lauréat du prix Nobel de la Paix 2019.

Les réformes courageuses qu’il a engagées pour renforcer la démocratie et libéraliser l’espace politique dans son pays et surtout les démarches entreprises afin de résoudre le conflit frontalier qui dure depuis deux décennies avec le voisin érythréen, ont retenu l’attention du Comité Nobel. M. Abiy est récompensé « pour ses efforts en vue d’arriver à la paix et en faveur de la coopération internationale, en particulier pour son initiative déterminante visant à résoudre le conflit frontalier avec l’Erythrée », a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen. Le prix vise également à « reconnaître tous les acteurs œuvrant à la paix et la réconciliation en Éthiopie et dans les régions d’Afrique de l’Est et du Nord-Est », informe le communiqué publié à cet effet.

Arrivé au pouvoir en avril 2018 après plusieurs années de protestations anti-gouvernementales, Abiy Ahmed a initié un rapprochement au pas de charge avec l’Érythrée, ancienne province éthiopienne. Cela avait abouti à la réouverture d’ambassades et de postes-frontières, rétablissement des liaisons aériennes, multiplication des rencontres… la réconciliation a été menée tambour battant. En seulement six mois, des milliers de prisonniers politiques avaient été relâchés, des opposants exilés ont pu revenir en Ethiopie   

Le Premier ministre éthiopien est issu d’une famille pauvre d’une commune du Centre ouest du pays. Né d’un père musulman et d’une mère chrétienne il est de l’ethnie Oromo, une des principales communautés d’Ethiopie, mais aussi celle qui est toujours au-devant des contestations contre les régimes dictatoriaux qui se sont succédés à la tête du pays. Plus jeune Abiy Ahmed a intégré la lutte armée avant de s’engager en politique et de connaître une ascension fulgurante au sein de la coalition au pouvoir, le Front Démocratique Révolutionnaire du peuple Ethiopien (EPRDF). A 43 ans, il est l’un des plus jeunes dirigeants sur le continent.

Abiy Ahmed recevra son prix le 10 décembre prochain à Oslo ainsi qu’une enveloppe de 830 000 euros.

Boniface T.