UEMOA : Le taux de croissance pourrait atteindre 6,6% cette année

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

 

Cette prévision s’appuie sur la reprise dans le secteur primaire et son effet d’entraînement sur les autres secteurs, a expliqué le Comité de politique monétaire (CPM) de l’UEMOA dans un communiqué publié à l’issue de sa deuxième réunion ordinaire. En vertu du communiqué, le taux de progression du produit intérieur brut (PIB) de l’UEMOA s’établirait à 5,5% en 2013, soit une baisse de 0,8 % par rapport aux estimations précédentes.

Cette baisse est liée notamment aux résultats moins satisfaisants que prévu de la campagne agricole 2013/2014 dans les pays du Sahel faisant partie de l’UEMOA.

 Concernant le niveau général des prix à la consommation, le CPM prévoit une poursuite de la tendance à la décélération de l’inflation dans l’Union, observée depuis novembre 2012. Les principaux facteurs de la décélération de l’inflation sont la « détente des prix des produits alimentaires au premier trimestre 2014 et l’absence de tension sur les prix des carburants ».

- Advertisement -

Les membres du CPM ont enfin recommandé aux Etats membres de l’Union d’accélérer la mise en œuvre des réformes structurelles nécessaires à la réalisation d’une croissance robuste, précise le texte. L’UEMOA regroupe huit pays : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.