Tunisie : Paris appelle à "la retenue"

Afriquinfos Editeur 3 Vues
2 Min de Lecture

"La France est préoccupée par les tensions politiques en Tunisie. Elle appelle l'ensemble des parties à la retenue", a déclaré le porte-parole du quai d'Orsay, Philippe Lalliot, lors d'un point de presse régulier.

Dans la nuit de dimanche à lundi, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées sur la place du Bardo, où se situe le siège de l'Assemblée nationale constituante (ANC) à Tunis, pour demander le départ du pouvoir du parti islamiste Ennahda et la création d'un "gouvernement de salut national".

La Tunisie a été ébranlée jeudi par l'assassinat d'un leader de l'opposition par des hommes armés à bord d'une moto, après le meurtre début février et de la même façon de Chokri Belaïd.

"La France soutient la transition en cours et est solidaire avec l'ensemble des Tunisiens", a souligné le haut diplomate français. "Elle encourage les autorités tunisiennes à mener cette transition à son terme, dans un esprit de dialogue et dans le respect de la feuille de route", a-t-il poursuivi.

Deux ans après le soulèvement populaire et pacifique ayant chassé du pouvoir l'ancien dirigeant tunisien, Zine El-Abidine Ben Ali (1987-2011), les Tunisiens attendent toujours la nouvelle Constitution de leur pays, qui fait l'objet d'âpres débats entre les tenants de la laïcité et la majorité islamiste de l'ANC.

M. Lalliot a enfin souligné "la nécessité que prévale l'esprit de responsabilité de tous".