Tunisie : Des employés de Teleperformance en grève de la faim

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

En Tunisie, depuis le 26 février dernier, les employés de Teleperformance protestent contre les conditions de travail et des pratiques abusives : plusieurs font la grève de la faim. Teleperformance est actuellement le leader mondial des centres d’appels employant plus de 6 000 salariés en Tunisie, dans les villes de Tunis, Ben Arous et de Sousse.

Ces derniers temps, de nombreux licenciements eurent lieu, souvent jugés abusifs. Selon les syndicats, des personnes qui travaillaient dans l’entreprise depuis plus de 10 ans furent renvoyés du jour au lendemain pour « motifs divers » tels que des retards, absences injustifiées, ou encore pour mauvais traitements des appels téléphoniques.

D’après, le secrétaire général adjoint du syndicat Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT), M. Slim Ben Romdhane, des réunions de « mise à pied » ont lieu environ tous les quinze jours au sein de l’entreprise. Il demande également à ce que toutes les sanctions et licenciements soient annulés.

Les salariés et les syndicalistes en colère, ce sont alors mis à faire la grève. Le 26 février, six syndicalistes se sont enfermés dans une salle de réunion au siège situé à Tunis, quatre s’y trouvent toujours à l’heure actuelle. Cela fera bientôt 10 jours que trois personnes ont également entamés une grève de la faim. Depuis, dans d’autres villes, des employés ont suivis le mouvement en arrêtant également de s’alimenter.

Selon M. Slim Ben Romdhane, le conflit lié à des primes d’ancienneté vient également s’ajouter. Des promesses de valorisation de salaires avaient été faites mais n’ont jamais vu le jour.