Tunisie : Démarrage officiel de l’inscription aux prochaines élections

Afriquinfos Editeur 3 Vues
3 Min de Lecture

A Tunis, le coup d'envoi a été donné à l'avenue Bourguiba (principal artère de la capitale) par le président de l'instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), Chafik Sarsar, a pu constater le correspondant de Xinhua.

 A cette occasion, une série de manifestations culturelles et d'animations ont été déclenchées à l'avenue Bourguiba durant toute la journée pour sensibiliser et inciter la population à participer à l'échéance électorale prévue pour fin 2014.

L'inscription des électeurs sera clôturée au plus tard le 22 juillet prochain. D'après le président de l'ISIE, "la population cible est composée de quelque 4 millions d'électeurs potentiels ayant raté les élections du 23 octobre 2011."

"L'engagement des électeurs à s'inscrire massivement sera de nature à garantir des élections démocratiques et crédibles d'autant plus que cet engouement assurera un important taux de participation", a déclaré le patron de l'instance électorale lors d'un point de presse.

L'ISIE a mis à la disposition des électeurs un service mobile (SMS) outre un centre d'appel gratuit pour les éclairer sur les modalités et procédures d'inscription, les listes électorales et le déroulement du vote.

Outre les sièges des municipalités et des délégations (dans chaque province), 275 centres d'inscriptions ont été aménagés au profit des zones rurales et défavorisées sans oublier les espaces commerciaux dont certains abriteront des centres fixes d'inscription. Récemment, différents protagonistes politiques tunisiens sont parvenus à un consensus autour des dates des élections en donnant la priorité aux législatives avant la présidentielle.

Objet d'un accord entre les partis politiques au sein du dialogue national, "la date des élections législatives est le 26 octobre 2014", a tenu à rappeler le président de l'ISIE, Chafik Sarsar. Une fois cette date fixée, a-t-il assuré, "il sera éventuel de fixer les autres dates dont celles des campagnes électorales soit trois semaines avant les élections outre la mise en place d'un calendrier définitif pour cette phase".

 Pour ce qui est du premier tour de l'élection présidentielle, le 23 novembre 2014 a été proposé alors que le deuxième tour pourrait avoir lieu le 28 décembre de cette année.

Pour M. Sarsar, "cette seconde date (deuxième tour de la présidentielle) n'est pas certain vu, toujours selon lui, l'existence de certaines divergences entre les partis politiques prenant part au dialogue national. Les dates proposées par l'instance électorale tunisienne (ISIE) ont été déjà avalisées en premier lieu par la commission de la législation générale au sein de l'Assemblée constituante. Une séance plénière est attendue au cours de cette semaine pour approuvée officiellement le calendrier des prochaines échéances électorales.