Transferts douteux/Le Sélectionneur du Togo risque la prison, verdict le 13 septembre prochain

Afriquinfos
2 Min de Lecture

Le technicien français a des ennuis judiciaires dans son pays et risque de se retrouver derrière les barreaux. Une peine de prison ferme a été requise contre lui dans une affaire de transferts frauduleux, alors qu’il était aux commandes du RC Strasbourg au début des années 2000.

La réquisition du Parquet du Tribunal correctionnel de Strasbourg à l’encontre de Claude Le Roy  a été faite le 13 juin dernier. Une peine de prison de vingt-quatre (24) mois dont dix-huit (18) mois avec sursis. Concrètement, il est reproché à l’actuel sélectionneur de l’équipe nationale du Togo d’avoir trempé dans une affaire de transferts frauduleux de joueurs.

Si la justice française s’intéresse à Claude Le Roy, c’est qu’à l’époque des faits (fin des années 1990-début années 2000), le «Sorcier Blanc» était Manager général du club du R.C Strasbourg. S’agissant des transferts frauduleux indexés, le club français aurait été lésé grâce à un système de fausses factures mis en place et qui permettait à de tierces personnes (agents de joueurs et autres intermédiaires) et même aux propriétaires du club de l’époque (une société britannique) de toucher des commissions sur le dos du RC Strasbourg.

S’il n’est pas avéré que Claude Le Roy a directement touché de l’argent dans ce dossier, il lui est néanmoins reproché une légèreté blâmable en tant que Manager général du club, d’où la peine de prison requise par le ministère public.

- Advertisement -

Rendez-vous le 13 septembre pour le délibéré de cette affaire. On en saura donc plus sur l’avenir de Claude Le Roy et sur celle de l’équipe nationale du Togo…

T.W.