Togo/Journée de protestation dans la ville de Lomé

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

 A l’approche des élections présidentielles prévues pour mars 2015, les principaux partis mettent les bouchées doubles pour préparer le terrain.L'opposition veut empêcher  Faure Gnassingbé de briguer un troisième quinquennat.

"Nous sommes dans la rue pour mettre la pression sur le gouvernement, et pour s'assurer que les réformes politiques vont bien être mises en œuvre avant l'élection présidentielle de 2015", a déclaré l'opposant Jean-Pierre Fabre, président de l'Alliance nationale pour le changement (ANC), qui devait rencontrer samedi en fin de matinée le président Gnassingbé

 Des milliers de ses partisans entendaient protester contre le régime du président Faure Gnassingbé. Ils ont tenté de marcher vers l'Assemblée nationale mais ont été repoussés par des gendarmes déployés à environ 400 mètres du bâtiment officiel, qui ont fait usage de gaz lacrymogènes. L'intervention des forces de l'ordre a dispersé la plus grande partie des protestataires, dont quelques-uns ont incendié des pneus.

- Advertisement -

Hier dans le journal télévisé de la chaine nationale, le gouvernement a publié un communiqué dans lequel il interdisait aux manifestants d’approcher l’assemblée nationale lors de leur marche de protestation.

Porté au pouvoir par l'armée à la mort de son père, le général Gnassingbé Eyadéma, qui avait gouverné le pays pendant 38 ans, Faure Gnassingbé a remporté en 2005 et 2010 des scrutins présidentiels dont les résultats ont été contestés par l'opposition.

 P. Amah