Afrique de l'Ouest
12 avril 2020

Classement FIFA Avril 2020 : quand le Covid-19 permet au Soudan du Sud de gagner une place

Dakar (© 2020 Afriquinfos) –En pleine pandémie du Coronavirus, la FIFA a publié son classement du mois d’avril. Alors que […]

4 septembre 2019 Afrique du Nord

Les grands changements de Vahid Halilhodzic pour redonner de l’allant aux Lions de l’Atlas

Rabat (© 2019 Afriquinfos)- Dans la perspective des matchs amicaux prévues les 6 et 10 septembre prochains, Vahid Halilhodzic, le […]

Lire la suite »
15 août 2019 Afrique du Nord

Lions de l’Atlas : Vahid Halilhodzic présenté officiellement ce jeudi

Rabat (© 2019 Afriquinfos)- C’est fait entre la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et Vahid Halilhodzic. Après l’échec de la […]

Lire la suite »
8 août 2019 Afrique du Nord

Lions de l’Atlas : Laurent Blanc soufflera-t-il le poste à Vahid Halilhodzic ?

Casablanca (© 2019 Afriquinfos)- Alors que tous les voyants étaient au vert et que les informations donnaient le technicien bosnien […]

Lire la suite »
2 août 2019 Afrique du Nord

Football : Vahid Halilhodzic chez les Lions de l’Atlas en remplacement d’Hervé Renard

Rabat (© 2019 Afriquinfos)-Démissionnaire de la Direction des Lions de l’Atlas et depuis entraineur de l’Arabie Saoudite, Hervé Renard a […]

Lire la suite »
7 novembre 2018 Football

Eliminatoires CAN 2019 : le capitaine Medhi Benatia fait son retour chez les Lions de l’Atlas

Rabat © 2018 Afriquinfos)-  La liste des 26 joueurs Marocains convoqués pour la rencontre du 16 novembre prochain face au […]

Lire la suite »
31 octobre 2018 Football

Football/Amical : Les Lions de l’Atlas opposés aux Aigles de Carthage le 20 novembre prochain

Radés (© 2018 Afriquinfos)- Le Maroc et la Tunisie seront aux prises le 20 novembre prochain pour un match amical. L’information […]

Lire la suite »
21 septembre 2018 Football

Classement FIFA : les Lions de l’Atlas poursuivent leur remontée au plan continental

Rabat (© 2018 Afriquinfos)- La FIFA a publié jeudi son Classement des sélections nationales à l’échelle mondiale. Si la Belgique […]

Lire la suite »
6 février 2018 Afrique du Nord

CHAN-2018 : Les Lions de l’Atlas du Maroc auront une prime de 73.000 euros chacun

Rabat (© 2018 Afriquinfos) – Chaque joueur de l’équipe marocaine touchera près de 73.000 euros (800.000 DH). Une manière de […]

Lire la suite »
8 octobre 2016 Football

Eliminatoires Coupe du monde 2018: Hervé Renard et les Lions de l’Atlas à l’épreuve des Panthères du Gabon

Casablanca (© 2016 Afriquinfos) – A compter du vendredi 07 octobre 2016, vingt (20) nations africaines s’engagent pour la première journée […]

Lire la suite »
3 avril 2014 Football

Maroc : L’argentin Marcelo Bielsa pour les Lions de l’Atlas

RABAT (© 2014 Afriquinfos) – L’équipe nationale marocaine est toujours à la recherche d’un sélectionneur et semble intéressée par l’argentin Marcelo Bielsa.

Lire la suite »
17 janvier 2013 Football

Les Lions de l’Atlas ont une dette envers le Maroc

JOHANNESBURG (© 2013 Afriquinfos) – La CAN 2013 commence dans seulement deux jours et l’équipe marocaine a déjà prévu de se racheter auprès des supporters marocains.

Lire la suite »

L’équipe nationale marocaine de football, surnommée Les Lions de l’Atlas ou Atlas Lions, représente le Royaume du Maroc dans le football international masculin de la FIFA et est contrôlée par la Fédération royale marocaine de football, également connue sous le nom de FRMF, ou en français : Fédération Royale Marocaine de football. l’instance dirigeante du football au Maroc, l’équipe représente à la fois la FIFA et la Confédération Africaine de Football (CAF).

Vainqueurs de la Coupe d’Afrique des Nations en 1976, ils ont été la première équipe africaine à remporter un groupe à la Coupe du monde, ce qu’ils ont fait en 1986, terminant devant le Portugal, la Pologne et l’Angleterre. Ils ont également été la première équipe africaine à se qualifier pour le deuxième tour, perdant à peine contre les deuxièmes finalistes de l’Allemagne de l’Ouest 1-0 en 1986. Ils sont également arrivés dans les deux minutes qui ont suivi la sortie de la phase de groupes de la Coupe du Monde de la FIFA 1998, Le but de Kjetil Rekdal en fin de match pour la Norvège contre le Brésil les a éliminés.

Histoire des Lions de l’Atlas

Période pré-indépendance

La sélection du Maroc a été créée en 1928 et a disputé son premier match le 22 décembre de la même année contre l’équipe B de France, dont elle a été battue par 2-1. Cette équipe, formée des meilleurs footballeurs de la LMFA ou de la Ligue marocaine de football (colons ou indigènes), a été active dans les matchs amicaux contre d’autres sélections nord-africaines telles que celles de la Ligue de football d’Algérie, de la Ligue de football d’Oran, du Football Ligue de Costantinia et Ligue tunisienne de football. Ces associations de clubs de colons et de footballeurs locaux, en plus d’avoir leur propre championnat, se sont affrontées dans un tournoi que le Maroc a remporté à plusieurs reprises, comme en 1948-1949.

La LMFA a également affronté certaines équipes de club comme le NK Lokomotiva Zagreb en janvier 1950, ainsi que la France A et la France B. Contre la France A, la LMFA a fait match nul 1-1 à Casablanca en 1941.

Le 9 septembre 1954, un tremblement de terre a frappé la région algérienne d’Orléans (aujourd’hui Chlef) et a causé la destruction de la ville et la mort de plus de 1 400 personnes. Le 7 octobre 1954, l’Association française de football et les habitants du Maghreb organisent un match de charité pour récolter des fonds pour les familles des victimes de l’événement catastrophique. Dans le match, une sélection de Marocains, d’Algériens et de Tunisiens a défié l’équipe nationale de France au Parc des Princes de Paris. Menée par la star Larbi Benbarek, la sélection maghrébine a réussi à s’imposer par 3-2, un mois avant les attaques de Toissant rouge commises en novembre 1954 par le Front de libération nationale algérien qui ont marqué le début de la guerre d’Algérie.

Les débuts du Maroc (1955-1963)

En 1955, la Fédération royale marocaine de football est créée, à la fin du protectorat français du Maroc, qui dure depuis 1912.

Le 19 octobre 1957, lors de la 2e édition des Jeux panarabes au Liban, le Maroc a fait ses débuts en tant que ressortissant d’un pays indépendant contre l’Irak, au stade Camille Chamoun Sports City, et a fait match nul 3-3. Dans le tournoi, l’équipe marocaine a remporté la première victoire de son histoire contre la Libye, avec un résultat de 5-1, pour ensuite battre la Tunisie 3-1 et accéder à la demi-finale. Le Maroc a terminé en première place du groupe 1 de la compétition, dans laquelle le parcours de la formation nord-africaine s’est terminé juste en demi-finale, contre la Syrie, le 26 octobre 1957, malgré le match nul 1-1, ce sont les Syriens qui ont passé le tour et qualifié pour la finale.

De 1957 à 1958, le Maroc a tenu de nombreuses rencontres amicales contre l’équipe du Front de libération nationale, le représentant de l’Algérie avant son indépendance en 1958. En 1959, ils ont participé pour la première fois à une compétition internationale, les tours préliminaires des Jeux Olympiques de Rome 1960 Il a terminé deuxième d’un groupe de trois équipes, derrière la Tunisie, mais uniquement pour une différence de buts défavorable. La même année, la fédération marocaine de football rejoint la FIFA.

En 1960, le Maroc a fait ses débuts en qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA 1962, qui se tiendra au Chili. Inséré dans le groupe 2 des qualifications africaines, il s’est revu face à la Tunisie. Après deux matchs terminés par une victoire par équipe (2-1 pour les Marocains et 2-1 pour les Tunisiens), le 22 janvier 1961, un match de barrage a été joué à Palerme, qui s’est terminé par une égalité (1-1). Le Maroc a procédé au tirage au sort. Après avoir battu le Ghana en finale de la CAF, les joueurs marocains ont accédé au dernier tour de qualification, face à l’Espagne, qui a éliminé le Maroc avec deux victoires (1-0 et 3-2).

En 1961, le Maroc a affronté pour la première fois deux équipes nationales européennes, la Yougoslavie et l’Allemagne de l’Est, et a joué aux Jeux panarabes à Casablanca, participant au groupe de six équipes et le remportant. Le 6 septembre 1961, le Maroc remporte la plus grande victoire de son histoire contre l’Arabie saoudite (13-1). Ils ont également remporté deux victoires contre une équipe européenne, un événement sans précédent, battant l’Allemagne de l’Est 2-1 et 2-0.

En 1963, l’équipe marocaine a failli se qualifier pour la Coupe d’Afrique. Lors du match décisif contre la Tunisie, ils ont été battus 4-1 à Tunis et ont gagné 4-2 à domicile, ils ont donc été éliminés. Aux Jeux méditerranéens de Naples 1963, ils ont terminé quatrième après une défaite 2-1 en finale pour la troisième place contre l’équipe de réserve espagnole.

Premières apparitions dans des compétitions internationales (1963-1976)

Le Maroc a participé pour la première fois à la phase finale d’une compétition internationale aux Jeux olympiques de Tokyo en 1964. Ayant obtenu la qualification sous la direction du sélecteur Mohamed Massoun [en], les Marocains ont été inclus dans un groupe de trois équipes en raison du renoncement à la Corée du Nord et ils ont enregistré deux défaites consécutives, contre la Hongrie (6-0, la pire défaite) du Maroc) et de la Yougoslavie (3-1, malgré l’avantage initial, marqué à la deuxième minute de jeu par Ali Bouachra).

En 1966, l’Association marocaine de football a rejoint la Confédération Africaine de Football et a pu participer aux compétitions organisées par la CAF.

Aux Jeux méditerranéens de Tunis 1967, les Marocains sont éliminés au premier tour, terminant quatrième du groupe avec l’Italie, la France et l’Algérie.

Qualifié pour les Jeux olympiques de 1968, le Maroc a refusé de jouer contre Israël et a finalement été remplacé par le Ghana.

Au cours de la période de deux ans de 1968 à 1969, l’équipe s’est engagée dans les qualifications pour le Championnat du monde mexicain en 1970. Leurs débuts ont été positifs, ils ont éliminé le Sénégal (1-0) et la Tunisie après un match nul, qui était alors nécessaire après trois matchs nuls (dont 2 à 2 à Marseille). Dans la phase finale des préliminaires, contre le Soudan et le Nigeria, le Maroc a obtenu cinq points, terminant devant le Nigeria et se qualifiant pour la première fois pour la phase finale d’un championnat du monde. Peu de temps après, le Maroc a perdu le match décisif contre l’Algérie pour entrer dans la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 1970.

Le Maroc est ainsi devenu la première équipe nationale africaine à se qualifier pour un championnat du monde après avoir disputé un tournoi à élimination (lors de la Coupe du monde de football de 1934 en Italie, l’Égypte a été la première équipe nationale africaine à participer à la Coupe du monde, mais sans avoir joué le qualifications avant). L’équipe marocaine, entraînée par le Yougoslave Blagoje Vidinić, était composée exclusivement de joueurs de la ligue marocaine, dont Driss Bamous et Ahmed Faras.

Le 3 juin 1970, face à l’Allemagne de l’Ouest devant 12 942 spectateurs, le Maroc ouvre étonnamment le score avec un but dans le vingt et unième match de Houmane Jarir. En seconde période, cependant, les Allemands de l’Ouest ont marqué avec Uwe Seeler et Gerd Müller et ont gagné par 2-1. Les Lions de l’Atlas ont ensuite joué contre le Pérou devant 13 537 spectateurs. Cette fois, les Marocains ont concédé trois buts en dix minutes pour perdre 3-0. Le 11 juin 1970, les Marocains éliminés ont fait match nul contre la Bulgarie 1 à 1, avec un but de retour dans le soixantième match de Maouhoub Ghazouani. C’était le premier point obtenu par une équipe nationale africaine lors de la Coupe du monde.

Lors de la qualification de la Coupe d’Afrique des Nations de 1972, les Lions de l’Atlas ont évincé l’Algérie, puis ils ont affronté l’Égypte, les battant 3-0 au match aller et subissant une défaite 3-2 sur le chemin du retour, mais ils se sont qualifiés pour la première fois. pour la phase finale du tournoi continental. En phase de groupes, ils ont eu trois matchs nuls 1 à 1 contre le Congo, le Soudan et le Zaïre et ont été éliminés au premier tour. Les trois buts marocains ont apporté la signature d’Ahmed Faras.

Qualifié pour les Jeux olympiques de 1972 avec deux victoires et deux matchs nuls, le Maroc a fait ses débuts dans le groupe A avec un match nul blanc 0-0 avec les États-Unis, puis a perdu 3-0 contre l’Allemagne de l’Ouest et a battu la Malaisie 6-0 avec un chapeau Ahmed Faras -trick, qualifiant pour le deuxième tour. En raison des défaites contre l’URSS (3-0), le Danemark (3-1) et la Pologne (5-0), ils ont ensuite été éliminés.

Lors des éliminatoires des championnats du monde de 1974, le Maroc a passé trois tours de qualification de la CAF, entrant dans le tour final avec la Zambie et le Zaïre. Mal battus 4-0 à domicile par le Zaïre, qui a ensuite remporté deux matches consécutifs contre la Zambie, les Marocains se sont rendus au Zaïre pour le match retour et y ont perdu 3-0, encaissant trois buts en seconde période, après que Faras a quitté le terrain en raison de blessure. Le Maroc a interjeté appel, essayant de faire rejouer le match, et ne s’est pas présenté au dernier défi contre la Zambie. Protestant contre la FIFA pour protester, il a également décidé de ne pas participer à la Coupe d’Afrique des Nations 1974.

En 1974, le Maroc n’a disputé que deux matches, tous deux contre l’Algérie, remportant une victoire 2-0 et un nul 0-0. Après 1974, le Maroc a repris ses compétitions régulières de la FIFA et de la CAF. Ils ont réussi à se qualifier pour la Coupe d’Afrique des Nations 1976 en éliminant le Ghana au dernier tour, mais n’ont pas réussi à se qualifier pour les Jeux olympiques de 1976, éliminés par le Nigéria.

Entre succès et défaites (1976-1986)

Le Maroc, entraîné par le Roumain Virgil Mărdărescu et capitaine d’Ahmed Faras, a pris le trône continental, terminant à la première place du tour final de la Coupe d’Afrique des Nations 1976, pour sa deuxième participation à la phase finale de la compétition.

La phase finale, en Éthiopie, prévoyait une nouveauté, les deux premiers classés de chacun des deux groupes de quatre équipes se seraient rencontrés lors d’un tour final de quatre équipes, disputant le titre de Champion d’Afrique. Les éliminatoires ont été annulées et remplacées par un mini-championnat. Le 29 février 1976, le tournoi a commencé avec les premiers matches du groupe A, mais le Maroc, entré dans le groupe B, a commencé le 1er mars 1976. Insérée dans un groupe avec le Soudan, le Zaïre et le Nigéria, l’équipe de Mărdărescu a égalisé 2-2 avec le Soudan ( Les buts marocains de Mustapha Fetoui [en] à la 5e et Ahmed Abouali à la 58e minute), puis, grâce au but d’Abdel Ali Zahraoui à la quatre-vingtième minute de jeu, ils ont battu le Zaïre. Lors du dernier match, ils ont remporté un retour 3-1 contre le Nigéria (but nigérian le 5e avec un penalty et trio marocain avec Ahmed Faras le 8e, Abdallah Tazi le 19e et Larbi Chebbak le 81e), obtenant ainsi la première place en le groupe et les qualifications pour le tour final (une phase de groupes de quatre équipes) avec les Nigérians, deuxièmes du classement du groupe B. Le tour final opposait le Maroc à l’Egypte. Les Marocains, avantagés par un but de Faras, ont fait match nul, mais ont repris la tête deux minutes avant la fin du match avec Zahraoui et ont gagné 2-1. Le prochain match contre les Nigérians s’est terminé avec succès, grâce à deux buts d’Ahmed Faras et Redouane Guezzar [fr] marqués dans les huit dernières minutes de jeu pour renverser l’avantage de l’adversaire provisoire (2-1). Le dernier match, contre la Guinée, aurait décidé l’équipe championne d’Afrique. Le 14 mars 1976, à Addis-Abeba, les Guinéens, visant à la victoire, prennent les devants en première mi-temps, mais quatre minutes avant la fin du match, Ahmed Makrouh en marque le but du match nul (1-1) , qui a donné au Maroc la première coupe de son histoire.

Le Maroc ne s’est alors pas qualifié pour la Coupe du monde de football de 1974, la Coupe du monde de football de 1978 et la Coupe du monde de football de 1982. Lors de la Coupe d’Afrique des Nations 1978, ils ont été éliminés au premier tour, tandis qu’à la Coupe d’Afrique des Nations 1980, ils ont remporté la troisième place, battant lors de la finale de consolation Egypte 2-0. Ils ont ensuite remporté les Jeux méditerranéens de 1983, disputés à domicile, grâce à un succès de 3-0 en finale contre la Turquie B.

Le Maroc ne s’est qualifié ni pour la Coupe d’Afrique des Nations 1982 ni pour celle de 1984. Lors de la Coupe d’Afrique des Nations 1986, ils ont terminé quatrième, battus 3 à 2 en finale de consolation par la Côte d’Ivoire (buts marocains d’Abdelfettah Rhiati et Mohammed Sahil).

Golden Generation (1986-2000)

La participation ultérieure à la Coupe du Monde de la FIFA 1986 qui a eu lieu au Mexique. Le Maroc, entraîné par le Brésilien José Faria, avait à sa disposition une équipe valide, avec Aziz Bouderbala, Salahdine Hmied, Merry Krimau et Mohamed Timoumi.

Au Mexique, le Maroc a étonnamment remporté un groupe avec le Portugal, l’Angleterre et la Pologne, grâce à deux matchs nuls contre les équipes anglaise et polonaise et une victoire 3-1 contre les Portugais (Abderrazak Khairi a marqué deux fois et les buts d’Abdelkrim Merry Krimau). Contre l’Allemagne de l’Ouest, lors des huitièmes de finale, une élimination honorable est arrivée, causée par un but de Lothar Matthäus qui a marqué à une minute de la fin du temps réglementaire. Le Maroc est devenu la première équipe nationale africaine et arabe à avoir franchi la première manche d’un championnat du monde.

Deux ans plus tard, l’équipe marocaine s’est présentée à la Coupe d’Afrique des Nations 1988 comme un pays hôte aux attentes élevées. Après avoir remporté le premier tour, ils ont été éliminés en demi-finale par le Cameroun et ont terminé en quatrième place après avoir perdu la finale de consolation contre l’Algérie (1–1 après prolongation et 4–3 après les tirs au but).

L’absence de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA 1990 a ouvert une période de crise. Lors de la Coupe d’Afrique des nations de 1992, l’équipe a été éliminée au premier tour. Ils n’ont donc pas participé à la Coupe d’Afrique de 1994 ou à la Coupe d’Afrique de 1996.

À la fin du millénaire, l’équipe nord-africaine a participé à deux championnats du monde consécutifs : aux États-Unis en 1994 et en France en 1998. Dans les deux cas, ils ont été éliminés au premier tour, bien que dans le deuxième cas, ils se soient rapprochés aux qualifications.

En 1994, le Maroc a été éliminé après trois défaites contre la Belgique (1-0), l’Arabie saoudite (2-1, but marocain de Mohammed Chaouch) et les Pays-Bas (2-1, but marocain de Hassan Nader), tandis qu’en 1998, ils sont partis d’une manière controversée. Ayant fait match nul lors du premier match avec la Norvège 2-2 (buts de la star Mustapha Hadji et Abdeljalil Hadda) et perdu 3-0 contre le Brésil, le Maroc entraîné par le Français Henri Michel a clairement battu (3-0) l’Ecosse (but d’Abdeljalil Hadda et deux buts de Salaheddine Bassir) à Saint-Étienne, mais au moment où les qualifications semblaient avoir été réalisées, ils ont été dépassés au classement par la Norvège, qui était incroyablement forte sur le Brésil (2-1) marquant le but décisif dans la dernières minutes de jeu, grâce à une pénalité très discutée.

Lors de la Coupe d’Afrique des Nations 1998, après avoir remporté leur groupe, le Maroc a été battu et éliminé d’Afrique du Sud (2-1). Ils n’ont pas réussi à se qualifier pour la Coupe du Monde de la FIFA 2002.

Années difficiles (2006-2016)

En 2012, l’équipe nationale a remporté la Coupe des nations arabes 2012, un tournoi réservé aux équipes nationales arabes avec une équipe composée uniquement de joueurs évoluant dans le championnat marocain.

Ascension (2016-Présent)

L’équipe nationale a remporté le championnat des nations africaines en 2018, un tournoi réservé aux équipes nationales africaines avec une équipe formée uniquement de joueurs évoluant dans le championnat marocain. De retour pour participer à la phase finale d’une Coupe du monde après 20 ans, en Coupe du monde FIFA 2018, le Maroc s’est retiré au premier tour, après deux défaites 0-1 contre l’Iran et le Portugal. Lors du dernier match contre l’Espagne, ils ont pris les devants 2-1 mais n’ont pas pu le conserver et ont fait match nul 2-2, et ont finalement réussi à éliminer l’Iran également. Le Maroc est entré dans la CAN 2019 avec une grande confiance, après avoir joué la Coupe du monde précédente. Cependant, malgré trois victoires consécutives en phase de groupes, le Maroc a été choqué par le Bénin moins connu en huitièmes de finale.

Stade à domicile des Lions de l’Atlas

L’équipe nationale marocaine utilisait traditionnellement le stade Prince Moulay Abdellah à Rabat et le stade Mohamed V à Casablanca comme leurs principaux stades, mais ils ont récemment commencé à utiliser le nouveau stade de Marrakech à Marrakech, le stade Adrar à Agadir, le stade Ibn Batouta à Tanger et le stade de Fès à Fès.

Honneurs

Équipe senior

Coupe d’Afrique des Nations

  • Gagnant : 1976
  • Finaliste : 2004
  • Troisième place : 1980

Coupe des nations arabes

  • Champions : 2012

Championnat d’Afrique des Nations

  • Champions : 2018

Jeunes et équipes olympiques

  • Jeux panarabes : 1961, 1985
  • Jeux méditerranéens : 1983, 2013
  • Jeux de la Francophonie : 2001, 2017
  • Jeux de la solidarité islamique : 2013
  • Coupe d’Afrique des Nations U-20 : 1997
  • Coupe arabe U-20 : 2011
  • Tournoi U-20 de l’UNAF : 2015
  • Tournoi U-17 de l’UNAF : 2007, 2011, 2018
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés