Ailleurs
2 juillet 2020

Diplomatie : Ghassan Salamé dénonce des inerties coupables du Conseil de Sécurité en Libye

Conseil de Sécurité en Libye | Ghassan Salamé avait, à la surprise générale démissionné de son poste d’Envoyé spécial des Nations […]

8 mai 2020 Afrique du Nord

Crise Libyenne : Nouvel appel du président Nguesso aux belligérants libyens

Crise libyenne | Alors qu’il s’entretenait avec des journalistes de France 24 et de RFI,  le président congolais Denis-Sassou-Nguesso est […]

Lire la suite »
5 mars 2020 Afrique du Nord

Libye: Paris regrette la démission de l’émissaire de l’ONU Ghassam Salamé

La France a regretté mercredi la démission de l’émissaire de l’ONU en Libye, Ghassan Salamé, et appelé à la désignation […]

Lire la suite »
2 mars 2020 Afrique du Nord

Ghassan Salamé, l’envoyé spécial de l’ONU pour la Libye vient de démissionner

Tripoli (© 2020 Afriquinfos)-L’émissaire onusien chargé de rétablir la paix en, Libye Ghassan Salamé, a  annoncé sur Twitter ce lundi […]

Lire la suite »
2 août 2019 Afrique du Nord

Libye : Un rapport de Ghassan Sarraj Salamé provoque une colère chez Fayez el-Sarraj

Tripoli (© 2019 Afriquinfos)-Face à la montée des combats entre les forces du Gouvernement d’union nationale (GNA) et les forces […]

Lire la suite »

Ghassan Salamé né en 1951 est un universitaire libanais basé à Paris. Il a été ministre libanais de la Culture de 2000 à 2003. Il a été doyen de l’École des affaires internationales de Paris (PSIA) et professeur de relations internationales à Sciences Po. Salamé a été chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye de 2017 à 2020.

Ghassan Salamé  : Enfance et éducation

Ghassan Salamé est né en 1951 à Beyrouth, au Liban, originaire de Kfardebian. Il a étudié le droit public (Université Saint Joseph, Université de Paris) ; littérature (doctorat en sciences humaines, Université Paris III Sorbonne-Nouvelle) ; et sciences politiques (PhD, Université Paris I Panthéon-Sorbonne). Salamé est un chrétien catholique romain. 

Carrière

Ghassan Salamé a enseigné les relations internationales à l’Université américaine de Beyrouth et à l’Université Saint Joseph de Beyrouth et, plus tard, à l’Université de Paris.

En 2000-2003, Salamé était Ministre libanais de la culture, ainsi que Président et porte-parole du Comité d’organisation du Sommet arabe (mars 2002) et du Sommet francophone (octobre 2002) à Beyrouth.

Salamé siège actuellement au conseil d’administration de l’International Crisis Group (Bruxelles), de l’International Peace Institute (New York), de l’Open Society Foundations, de la Bibliotheca Alexandrina (Égypte) et de plusieurs autres organisations à but non lucratif. Il a également été conseiller principal auprès du Secrétaire général des Nations Unies de 2003 à 2006, puis à nouveau en 2012. Il a été conseiller politique de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI) en 2003, où il a joué un rôle essentiel en réunissant Factions irakiennes. Il est président du Fonds arabe pour les arts et la culture. Salamé a également siégé au conseil d’administration du Center for Humanitarian Dialogue de 2011 à 2015. En 2016, il a rejoint la Commission sur l’État de Rakhine (Myanmar), qui était présidée par l’ancien secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan.

Salame est membre de la Global Leadership Foundation (présidée par FW de Klerk) qui œuvre pour soutenir le leadership démocratique, prévenir et résoudre les conflits par la médiation et promouvoir la bonne gouvernance sous la forme d’institutions démocratiques, de marchés ouverts, des droits de l’homme et de l’État de droit .

Le 22 juin 2017, Salamé a été nommé chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), en remplacement de Martin Kobler. 

Le 5 août 2017, il a effectué sa première visite officielle en Libye après avoir assumé le rôle de chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye en arrivant à l’aéroport de Mitiga à Tripoli. Au cours de la période 2018-2019, il a servi de médiateur entre les groupes politiques et sociaux en Libye, dans le but de tenir une réunion à Ghadames appelée la Conférence nationale libyenne, pour organiser des élections et relancer le processus de paix libyen. En février 2020, il a finalement amené des délégations des deux principales parties au conflit libyen à Genève pour des pourparlers de paix, mais des représentants clés ont suspendu leur implication. Peu de temps après, les bombardements à Tripoli se sont à nouveau intensifiés en certains des bombardements les plus violents depuis que Salame a négocié un cessez-le-feu au début de l’année. 

Le 2 mars 2020, Salamé a démissionné de son poste de chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye pour des raisons de stress et de santé. Dans une déclaration sur Twitter, il a déclaré qu’il avait été frustré par des puissances étrangères, en particulier la France et la Russie, pour avoir secrètement soutenu les forces de Khalifa Haftar dans la guerre civile.

Bibliographie

Ghassan Salamé est l’auteur de (entre autres) Quand l’Amérique refait le monde ; Appels d’empire : ingérences et résistances à l’âge de la mondialisation ; État et société dans le Levant arabe, et rédacteur en chef (entre autres) de Democracy Without Democrats : Politics of Liberalization in the Arab and Muslim World ; La politique d’intégration arabe et les fondements de l’État arabe. Ses essais ont été publiés dans Foreign Policy, Revue française de science politique, European Journal of International Affairs, The Middle East Journal et d’autres revues savantes.

Discours et articles publics sélectionnés

  • Les raisons des révoltes arabes. Le Monde, 8 février 2011.

  • Ghassan Salamé, poisson pilote des élites émergentes : l’ancien conseiller spécial de Kofi Annan, alors secrétaire général de l’ONU, dirige aujourd’hui la nouvelle École des affaires internationales de Sciences-Po de Paris. La Croix, 21 octobre 2010.

  • Discours à l’ambassade du Qatar à Paris. Cérémonie honorant Hubert Védrine et Ghassan Salamé, 22 septembre 2010.

  • Middle Easts, old and new, présenté à la Oil and Money Conference, Londres, 21 octobre 2009.

  • Un choc des normes, discours à l’Assemblée générale des Nations Unies à l’occasion du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, New York, 10 décembre 2008.

D’autres activités

  • Conseil européen des relations étrangères (CECR), membre

  • École des affaires internationales de Paris (PSIA), membre du comité stratégique

  • Reporters sans frontières (RWB), membre du conseil d’administration émérite

Distinctions et prix

  • 2004 : Personnalité culturelle arabe (Dubaï)

  • 2003 : Chevalier de la Légion d’honneur (France)

  • 2003 : Grand prix de la francophonie (France)

  • 1996 : Prix Phoenix (Liban)

  • 1996 : Prix spécial de l’Association des écrivains de langue française (Liban)

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés