Les Comités olympiques nationaux d’Afrique en assemblée générale extraordinaire à Lomé

L'Association de ces comités dénommée (ACNOA) écoutera l'évolution des préparatifs des 10e Jeux africains 2011 de Maputo en Afrique du Sud, des Jeux Olympiques d'Eté 2012 de Londres, l'Agence mondiale antidopage et également les programmes des trois villes Munich (Allemagne), Annecy (France) et Pyeong Chang (Corée du Sud) candidates à l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver 2018.

Les délégations de ces trois villes vont défendre leur dossier devant ces comités olympiques nationaux, en entendant le vote prévu en juillet en Afrique du Sud.

"C'est le dernier événement avant le vote en Afrique du Sud", a dit le Directeur exécutif de l'ACNOA, Sonney Winslow, qualifiant "d'honneur fait à l'Afrique" le passage à Lomé des délégations des trois villes candidates.

La 38e assemblée générale extraordinaire est plus consacrée à ces différents jeux olympiques et ne prendra pas de décisions qui peuvent affecter le fonctionnement de l'ACNOA.

Mais, c'est à partir de cette rencontre de Lomé qui coïncide avec le 30e anniversaire de l'ACNOA que des distinctions honorifiques seront dorénavant décernées aux athlètes africains ayant fait preuve de bonne performance dans les compétitions.

L'attribution des distinctions aux athlètes africains, conformément à la décision de l'institutionnaliser, commencera à Lomé, a précisé le Directeur exécutif de l'ACNOA.

Cela vient combler un déficit de longue date qui a fait des tribunes d'Europe les seules instances où les athlètes du continent africain sont honorés.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés