Attribution des CAN 2019, 2021 et 2023: Le COSAFA réclame une redistribution des cartes et des rôles

Harare (© Afriquinfos 2017) – Le Cosafa (Conseil des Fédérations de football d’Afrique australe) n’est pas près de lâcher prise sur le dossier des attributions des CAN 2019, 2021 et 2023. Via un courrier officiel, son président Philip Chiyangwa, a saisi la Confédération Africaine de Football (CAF) afin qu’un nouveau processus d’attribution soit enclenché.

 

C’est connu. Les CAN 2019, 2021 et 2023 ont été respectivement attribuées respectivement au Cameroun, à la Côte d’Ivoire et à la Guinée. Une attribution que conteste désormais le Cosafa qui, depuis quelques semaines, monte au créneau pour exiger une nouvelle répartition de la compétition continentale. Le président du COSAFA qui avait déjà fait parler de lui en tenant tête à Issa Hayatou, dans la perspective du Congrès électif qui a abouti au changement de direction à la tête de la CAF, déplore en effet et estime «inconcevable que 5 tournois d’affilée soient organisés dans une seule région du continent»! Pour lui, cela démontre «l’inégal intérêt que la CAF porte à ses membres». Philip Chiyangwa souhaite donc qu’un «nouveau et transparent processus soit effectué pour l’attribution des CAN 2019, 2021 et 2023».

On ne connaît pour l’heure la suite que la CAF désormais dirigé par Ahmad Ahmad (qui a lui-même été président de Fédération de Madagascar de football, et membre du COSAFA) donnera à cette requête. Mais d’ores et déjà, ce regroupement des Fédérations de football d’Afrique australe qui compte quatorze (14) membres, laisse entendre que nombre de ses composantes sont en capacité d’accueillir l’une des prochaines éditions de la CAN.

 

T.W. & Komlan AWUKUDZOGBEDE

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés