Boxe : Mike Tyson fait monter les enchères avant son ultime combat du 28 novembre

Los Angeles (© 2020 Afriquinfos)- Les anciens champions du monde de boxe Mike Tyson, 54 ans et Roy Jones Jr, 51 ans, remontent sur le ring pour un combat d’exhibition au Staples Center de Los Angeles le 28 novembre prochain. Ce grand évènement sera le premier du genre depuis le mois de mars dernier. Alors que le Directeur exécutif de la Commission athlétique de Californie (CSAC) semble minimiser l’intensité de ce face-à-face, les pugilistes eux ne l’entendent pas de cette oreille et comptent bien se donner à fond.

Le combat d’exhibition ou combat d’exposition est un événement à but non lucratif de sports de contact. Ces combats d’exposition impliquent des champions du monde actuels ou anciens populaires, et sont généralement effectués à des fins caritatives ou pour le divertissement du public. C’est à ce jeu que vont se prêter Mike Tyson et Roy Jones, deux anciens rois des rings. Malgré leur cinquantaine révolue, les deux boxeurs se préparent dans les conditions optimales pour faire un come-back remarqué. Aussi, ont-ils particulièrement peu apprécié les déclarations d’Andy Foster, Directeur exécutif de la Commission athlétique de Californie (CSAC). Ce dernier a en effet déclaré que ce combat qui sera disputé à huis clos ne constituerait «pas un vrai combat».

Faux, réplique Roy Jones Jr qui pour sa part estime que ce que Foster entend par «pas un vrai combat» est plutôt un affrontement de titans. «Quand je suis arrivé à 32 ans dans ce monde, on était considéré comme vieux… mais nous sommes des monstres, c’est pourquoi ce combat est si gros», a-t-il affirmé. Pour la circonstance, une ceinture a été spécialement créée par la fédération WBC, afin de donner à cet affrontement un caractère officiel. Mais déjà, la Commission athlétique de Californie (CSAC) a défini de nouvelles règles pour ce combat. Ce sera un combat de huit rounds de deux minutes chacun, une décision qui ne plait pas aux deux boxeurs engagés à effectuer des tests antidopage.

«Je suis certain qu’ils ont leurs raisons, mais ce sont les femmes qui boxent durant deux minutes. Je suppose que le commissaire a plus d’influence que je n’en ai », a réagi Mike Tyson.

Pour quelqu’un qui se bat pour la première fois depuis sa défaite humiliante contre l’Irlandais Kevin McBride en 2005, Tyson est plutôt sûr de lui. Aussi, justifie-t-il sa défaite par une suite d’évènements : «J’avais peur d’être sur le ring à ce moment-là. Je combattais pour des raisons financières. J’étais sous l’emprise de la drogue. J’étais une personne complètement différente. Ce type à l’époque à Washington n’était que mon fantôme. Je me sens vraiment bien et je veux que le monde voie à quel point je suis grand», a-t-il prédit.

Pour l’heure, les entraînements de l’ex Champion du monde des lourds vont bon train, et il bosse dur pour être au top le 28 novembre prochain.

«La dernière fois que je pesais 97 kg, j’avais 17 ou 18 ans. Je suis vraiment content du travail que j’ai fait. Je suis en totale confiance. C’est incroyable», a-t-il affirmé avant d’ajouter : «Je suis le seul patron. Et si vous ne me bottez pas le cul, vous êtes viré. C’est comme ça qu’un combat se passe». Une façon de toiser son sparring-partner. Il demande d’ailleurs à son encadrement de ne pas le ménager à l’entraînement. Le combat du 28 novembre ne pourra être suivi qu’en « Pay-per-view » par les fans du noble art.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés