Soudan du Sud : Le Conseil de sécurité autorise la mission de l’ONU à "utiliser tous les moyens nécessaires" pour remplir sa mission

Afriquinfos Editeur Vue
2 Min de Lecture

Dans une résolution adoptée à l'unanimité, les 15 membres du Conseil ont reconnu l'Accord de cessation des hostilités conclu en janvier dernier, ainsi que le nouvel accord de cessez-le-feu signé plus tôt ce mois-ci entre les parties belligérantes au Soudan du Sud.

Le Conseil de sécurité "appelle à une mise en oeuvre immédiate et complète de ces accords par les deux parties, et affirme sa volonté d'envisager toutes les mesures appropriées contre ceux qui entreprendraient des actions sapant la paix, la stabilité, et la sécurité au Soudan du Sud, y compris ceux qui empêchent la mise en oeuvre de ces accords", indique cette résolution.

Le Conseil a prolongé le mandat de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) "jusqu'au 30 novembre 2014", et "autorise la MINUSS à employer tous les moyens nécessaires pour assurer les tâches suivantes: la protection des civils; la surveillance et l'enquête sur les affaires de droits de l'Homme; la création de conditions propices à la délivrance de l'aide humanitaire; et le soutien à la mise en oeuvre de l'accord de cessation des hostilités".

La violence ravage le Soudan du Sud depuis la mi-décembre 2013, quand des combats ont éclaté à Juba, la capitale du pays, entre des soldats loyaux au président Salva Kiir et des forces ralliées à Riek Machar, l'ancien vice-président.

Les combats se poursuivent dans différentes parties du pays malgré la signature en janvier d'un accord de cessation des hostilités entre les principales parties à ce conflit. Les deux parties ont signé un nouvel accord de cessez-le-feu le 9 mai, mais des violations continues de ces accords ont été signalées.