Signature de l’accord de délimitation des frontières maritimes entre l’Algérie et la Tunisie

ecapital
2 Min de Lecture

L’accord a été signé par le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci et son homologue tunisien Mohamed Mouldi Kéfi.

La signature de cet accord est « le résultat de plusieurs années d’efforts colossaux », et « l’expression de la volonté des deux pays « de consolider leurs relations », a souligné M. Medelci dans une déclaration à la presse.

« Maintenant que la question des frontières terrestres est réglée », a-t-il ajouté, « nous avons à présent un document qui délimite officiellement et clairement les frontières maritimes entre l’Algérie et la Tunisie », ce qui est de nature, a-t-il dit, de « conférer « une dimension stratégique importante » aux relations bilatérales entre les deux pays.

Le ministre tunisien a pour sa part déclaré que cet accord était « une étape nouvelle dans le renforcement des relations entre les deux pays », tout comme il traduit « la confiance existant entre les deux gouvernements algérien et tunisien ». M. Kéfi a émis le souhait de voir ces relations se développer et se renforcer dans l’intérêt des deux peuples frères.

- Advertisement -

Le ministre tunisien des affaires étrangères est arrivé samedi dernier à Alger pour une visite de travail de trois jours au cours de laquelle il a co-présidé avec son homologue algérien les travaux de la sixième session de la commission de concertation politique entre l’Algérie et la Tunisie.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, a reçu lundi à Alger le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mohamed Mouldi Kéfi.