Sénégal/La culture du chanvre interdite en Casamance

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Selon un des lieutenants du chef de guerre «d’Atika», Salif Sadio, chef rebelle a  interdit toute culture de chanvre indien dans les villages du nord Sindian et d’une partie de la commune de Djibidione dans le département de Bignona. Des zones qu’il contrôle depuis des décennies.

Salif Sadio aurait pris cette décision suite à une information qu’il aurait reçue et qui ferait état d’une éventuelle infiltration des narcotrafiquants dans sa zone. Ses hommes ont donc porté la nouvelle aux différents chefs de villages de la zone qui sont tenus d’obéir au chef du maquis.

Salif Sadio et ses hommes ont sommé les saisonniers qui travaillent dans la culture du chanvre de quitter la zone, le plus rapidement possible. Le chef du maquis tient ainsi à assainir son entourage et le territoire contrôlé par ses éléments.

- Advertisement -

La culture du chanvre s’est considérablement développée ces dernières années dans le nord Sindian et d’autres villages de la commune de Djibidione. La brigade de gendarmerie en intercepte souvent plusieurs tonnes.

Salif Sadio, considéré comme le chef rebelle du mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc), a accepté la main tendue du président Macky Sall, et est allé à la table des négociations, dès son élection. Il a consenti à libérer les 8 soldats capturés en 2011 par ses hommes.