Le président Wade retire l’organisation des élections au ministère de l’Intérieur

Afriquinfos Editeur
1 Min de Lecture

Les partis d'opposition réclamaient depuis plusieurs semaines la mise à l'écart de M. Ngom, un des barons du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir), mettant en doute son impartialité pour organiser un scrutin transparent et honnête.

"Je vais maintenir Ousmane Ngom (au ministère de l'Intérieur), mais je vais lui retirer les élections", a-t-il affirmé au cours de ce rassemblement, le premier de ses partisans, depuis les manifestations du 23 juin contre son projet de réforme constitutionnelle.

"Ce ne sont les ministres de l'Intérieur qui font les élections, mais les électeurs. Qu'Ousmane Ngom soit là ou non, le résultat sera le même tant que les militants restent mobilisés ", a-t-il expliqué.

- Advertisement -

 Des milliers de partisans du PDS et des alliés ont organisé un grand meeting pour soutenir la troisième candidature de M. Wade.

  Selon le président Wade, la manifestation a regroupé environ deux millions de personnes. Le même jour, des milliers de personnes ont protesté samedi à Dakar contre la candidature du président Abdoulaye Wade à l'élection présidentielle pour un troisième mandat.

 Les deux manifestations se sont déroulées sans incidents alors que les analystes redoutaient des émeutes.